De l’urine pour cultiver les tomates

A Épagny-Metz-Tessy en Haute-Savoie, Robert Cossette effectue ses expérimentations sur sa parcelle des Jardins de la Mionnaz depuis trois ans.

Après avoir lu des articles sur l’usage de l’urine dans les cultures comme solution pour résoudre les problèmes d’assainissement et procurer un engrais à moindre coût dans les pays en voie de développement, il décide d’essayer cette méthode sur sa parcelle.

 « J’ai débuté sur quelques plants de maïs, en mettant un mélange d’urine et d’eau dans mes Solar-Dripper. Le maïs était parfait et son goût était excellent, j’ai été épaté ! », déclare-t-il. Il fera de même ensuite pour les tomates cerises et les fraises avec des résultats tout aussi convaincants.

Début septembre, il est allé présenter ses résultats en Suède devant un parterre d’experts mondiaux. Tous ont semblé convaincu par cette solution facile à mettre en œuvre, simple et sans odeur.


Source : ledauphine.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)