Mariska de Zoete de Fruca : « Nos maisons et nos voitures sont complètement inondées »

« Déblayage des décombres en Espagne après les intempéries ; la pénurie de légumes à feuille est inévitable cet hiver »

La semaine dernière, le sud-est de l'Espagne a été frappé par des pluies et des inondations extrêmement violentes. Cette météo violente est responsable de la mort de six personnes et estime à 3 500 le nombre de personnes ayant perdu leur maison à cause des inondations. Un ressortissant néerlandais est également porté disparu, l'homme de 66 ans a été victime des intempéries dans la ville espagnole d'Alicante. Les sauveteurs craignent qu'il ait été emporté sur plusieurs kilomètres. 

 

— Wouter van Bernebeek (@StormchaserNL) 13 septembre, 2019
« Images étranges d'Espagne. A Murcie et à Alicante, des villages entiers ont été inondés par des précipitations extrêmes. Plus de 400mm sont tombés localement au cours des deux derniers jours. Voilà à quoi ça ressemble vu du ciel. Source : José Manuel Amoros/Informacion (fb) #onweer #Spanjepic.twitter.com/XTVGpcrp34

- Wouter van Bernebeek (@StormchaserNL) 13 Septembre . 2019 »

Mariska de Zoete travaille dans la division commerciale de Fruca à Murcia. Elle a également dû évacuer la zone en raison du mauvais temps. « Nous restons chez des connaissances. Nos deux maisons, où mes parents et moi vivons, sont complètement inondées. Comme nos voitures d'ailleurs. Nous allons commencer à déblayer mais je ne sais même pas par où commencer. C'est vraiment horrible ! »

« Vendredi après-midi, il semblait que la pluie était finie. Mais, le samedi matin vers 5 heures, il y a eu un orage violent. Il y avait des grêlons de la taille de balles de golf voire même plus gros », explique Thomas Bos de Thomasol. Cette tempête a causé des dégâts importants à Puerto Lumbreras, à Murcia et à Pulpí. « Beaucoup de premières récoltes comme les brocolis, la laitue iceberg et d'autres variétés de laitue ont été perdues. »

Rien Paans de Verfru Europe se trouve à Tarragone. Il dit qu'il n'y a pas eu de problème dans la région Delta Ebro/Tarragone. « J'étais à Murcie avec mon fils, Arthur. Nous devions retourner à Tarragone jeudi après-midi. Il est vite devenu évident que ce serait impossible. Beaucoup de routes ont été inondées. Nous sommes donc restés un jour de plus à Murcie. Ce temps supplémentaire nous a donné l'occasion de nous faire une idée précise des dégâts. Beaucoup de routes, de maisons et de voitures ont été endommagées. Les champs ont aussi été complètement inondés. »

« J'ai récemment contacté plusieurs producteurs et coopératives. Ils ne sont pas encore en mesure d'estimer les dommages dans leur ensemble, mais ils seront incroyablement importants », poursuit Rien. « Un producteur affirme que 90 %, sinon 100 %, de ses récoltes pour décembre sont perdues. Ils s'attendent à des pertes importantes dans les cultures d'endives, d'épinards et de laitue iceberg. Il est très difficile de replanter. Il faudra aussi un certain temps avant que les champs puissent être travaillés à nouveau. Les plantes devront aussi germer à nouveau. Il y aura certainement des pénuries en décembre. »

300 000 hectares endommagés
Le fleuve Segura déborde encore par endroits. Des milliers de résidents des environs sont toujours en train d'être évacués de leurs maisons. Il n'y a plus d'eau et, dans certains cas, pas d'électricité. Les premières estimations des dommages de deux associations de producteurs sont déjà arrivées. Ils estiment que plus de 300 000 hectares ont été endommagés. L'Aaja Alicante Growers Organization estime que la tempête a frappé environ 150 000 hectares d'agrumes, de légumes et de raisins. La zone touchée se situe entre Elche et Pilar de la Horadada. On craint également que 150 000 hectares aient été perdus en raison des dégâts causés par la tempête à Murcie.

Les pluies ont empêché les vendanges à Murcie la semaine dernière. Cela signifie que les exportateurs ne pouvaient pas envoyer leurs produits dans le reste de l'Europe. Quelques exportateurs ont prédit les inondations. Ils ont récolté plus de raisins la semaine précédente. Cela a été fait pour compléter les stocks d'entreposage frigorifique. Ces exportateurs ont pu continuer à expédier leurs marchandises sur le marché grâce à la bonne infrastructure de Murcie.

Dans cette région, 90 % de la superficie viticole se trouve sous serres plastiques. Cela signifie que le fruit a été capable de résister aux fortes pluies. Les producteurs s'attendent toutefois à des problèmes d'humidité dans les prochains jours. Les exportateurs voulaient expédier les premiers raisins en Chine la semaine dernière. Maintenant, ils devront attendre huit jours avant de vérifier la qualité des raisins. Ce contrôle de qualité est nécessaire. Les fruits sont en transit pendant longtemps avant d'atteindre la Chine.

Le secteur des légumes de serre n'a pas été épargné. La région de Nijar se trouve à l'est d'Almeria. Là-bas, on parle de 200 hectares de serres de légumes endommagés. L'infrastructure de la zone de culture a également été gravement touchée.

Les conséquences des inondations pour le reste de la saison ne sont pas encore claires. Même si les serres sont encore debout. Il est encore tôt dans la saison en Espagne. Les agriculteurs de Nijar ont déjà commencé à récolter des concombres. Les dommages dépendent de la façon dont l'eau de pluie froide affecte les racines des plantes. Il en va de même pour les tomates. Elles ont été plantées le mois dernier. 

Il y a plus de 30 000 hectares de serres en Espagne. La plupart sont sous plastique. Murcie et Almeria sont d'importantes zones de culture.

Dimanche, Almeria s'est réveillée avec des vents forts. Ceci, après la tempête catastrophique qui a frappé la région. Personne à Nijar ne se souvient d'avoir été frappé par une tempête comme celle-ci, qui a endommagé environ 300 hectares de serres. Les tomates et les aubergines étaient en pleine production. Celles-ci, en particulier, ont été lourdement touchées. Des rapports faisant état de plus de 1 000 hectares de dommages causés par les tempêtes aux serres ont été signalés dans toute la région d'Almeria. 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)