Reportage photo : DOGK 2019

Le secteur allemand des fruits et légumes est confronté à la « question Greta »

Le Congrès allemand des fruits et légumes, qui s'est tenu hier à Düsseldorf, est considéré par de nombreux acteurs du secteur comme l'événement le plus important de la profession, après le Fruit Logistica. Des décideurs de toute l'Allemagne sont venus dans l'optique de nouer des contacts. D'autres entreprises des divers pays européens, pour lesquelles l'Allemagne est un marché important, sont également de plus en plus nombreuses à s'y rendre. 

Cliquez ici pour le reportage photo


Franck Leloir représente la société Metis. La marque est maintenant établi dans les principales chaînes de distribution allemandes 

Au début, les représentants des organisateurs de l'AMI, de Fruit Trade et de GS1 ont abordé le thème de l'événement. Les questions de politique climatique et de durabilité devraient servir de guide non officiel pour l'élaboration du programme. La militante du climat Greta Thunberg avait également fait des émules sur le marché allemand. Elle a d'ailleurs été mentionnée à plusieurs reprises tout au long de l'événement par les intervenants. Malgré le « Facteur Thunberg » ou la « Question Greta », l'activisme précipité a été présenté comme un problème.


Arnaud de Puineuf (Pomanjou) partageait un stand avec Business France

Au cours des différents exposés et forums, plusieurs thèmes ont été abordés. Hormis le « facteur Thunberg », les processus de numérisation et la nouvelle disponibilité des données des consommateurs figuraient en tête de liste. Stephan Fetsch de KPMG AG prédit la fin de la consommation, du moins en termes physiques : « L'avenir de la consommation demeure dans le remplacement de la matérialité par une expansion numérique ». La technologie moderne nous permet de capturer les expériences, de les intégrer et de les reproduire numériquement par la suite. Ce sujet a suscité beaucoup d'intérêt dans l'auditoire.

Cliquez ici pour la galerie de photo.


Jean-Baptiste Pinel de la société Primland présente les Kiwiberries de Nergi. « Il y a deux semaines, nous avons commencé la récolte de cette année et nous constatons que nous avons chaque année plus de savoir-faire en matière de culture, de transport et de gestion de la qualité »

Sabine Dziallas de The Nielsen Company a évoqué les nouvelles méthodes de collecte de données sur les fruits et légumes frais et a  résumé quelques tendances de base : les consommateurs font davantage confiance aux assortiments complets qu'aux produits à prix réduits, les produits biologiques se développent dans toutes les catégories - à des degrés divers - les concepts gastronomiques dans le commerce de détail alimentaire prennent de l'importance et les « superaliments » ont toujours le vent en poupe.


Garance Bricoteau de l'entreprise Les Domaines est venue présenter la gamme de tomates de la société d'exportation

Tendances actuelles
Le boom de l'agriculture biologique s'est manifesté dans le forum en petits groupes : la salle était bondée et de nombreuses personnes intéressées n'ont pas pu trouver de place pour la présentation de Johannes Bliestle (Reichenau-Gemüse eG) qui a conclu : « L'écologie peut aussi être économique. »

Pour ce qui est de la commodité, les données de l'IAM, présentées par le Dr Hans-Christoph Behr, ont établi que les consommateurs allemands se montraient toujours peu enclins à consommer à domicile des produits frais découpés (à l'exception de la pomme de terre). Pour la restauration, la consommation d'aliments prêts à l'emploi est désormais indispensable, « Mais il s'agit de nouveaux concepts basés sur la fraîcheur - personne ne veut de champignons en conserve ».

Cliquez ici pour le reportage photo

Images du voyage à Metro et à la Krefeld Markthalle.


Géraldine Barillot et Doriane Charlou de Prince de Bretagne : la société a présenté sa nouvelle gamme de produits pour
artichaut au micro-ondes. « Une autre nouveauté importante est la culture de légumes sans pesticides, tels que les tomates, les brocolis et les citrouilles.»

Culture du poivron : toute l'année et durable, telle est la devise.
Lors de la première séance en petits groupes, une salle a été consacrée aux développements actuels des poivrons. Jan Doldersum de l'entreprise Rijk Zwaan a présenté la nouvelle tendance autour de la marque Sweet Palermo qui a fait ses preuves : « Nous avons trois piliers pendant le processus de culture : le goût, la polyvalence et la commodité, c'est pourquoi nous essayons de proposer une large gamme de variétés pour satisfaire tous les goûts ».

Peter Schaich d'Enza Zaden Allemagne s'est consacré à l'avenir de la culture du poivron. « En plus des poivrons tricolores dans les emballages, on y trouve aussi des spécialités comme les poivrons pointus ». L'Allemagne est l'un des pionniers, affirme le conférencier, puisque 12 % de la superficie allemande actuelle est consacrée aux cultures spéciales, contre 6 % aux Pays-Bas.

Javier Riaz de la coopérative espagnole Agrolris a donné un aperçu de la culture locale. Plus de 40 % de leur superficie est actuellement consacrée à la culture du poivron. « Nous pouvons récolter toute l'année. La prochaine étape, dans un avenir proche, est de cultiver sans pesticide et de planter des variétés nouvelles et modernes ».

Emballage : solutions durables et marchandises en vrac dans les points de vente
Stephan Schneider de la société néerlandaise Cre8tives a commenté les solutions d'emballage actuelles et leur potentiel. Il a notamment présenté le Recycled R-PET Film Solution : « le recyclage à 100 % des matériaux est un procédé relativement nouveau qui offre un grand potentiel », explique M. Schneider.

Achim Krich von Rewe Richrath a animé une conversation avec Kaasten Reh sur le thème de la distribution. « Dans le secteur de l'emballage, les gens sont devenus plus ouverts aux nouvelles solutions, mais chacun doit prendre une décision et choisir une stratégie pour son propre magasin ». Sa conclusion a été : « Je crois que dans quelques années, nous offrirons principalement des produits en vrac dans les points de vente ».

Le Green Mercury
Le prix Green Mercury est décerné chaque année à des entreprises, des organisations et des personnalités ayant apporté contribution spéciale au Green Assortment. Cette année, il a été reçu par Armin Rehberg, PDG de Landgard eG. Il a été honoré pour sa gestion de crise ainsi que l'internationalisation et la diversification de Landgard, qui ont permet de rendre l'entreprise durable. Dans son discours de remerciement, M. Rehberg a félicité les employés et en particulier l'équipe des fruits et légumes, ainsi que les entreprises membres et les partenaires commerciaux stratégiques.

Cliquez ici pour le reportage photo

Images du voyage à Metro et à la Krefeld Markthalle.

Avenir du commerce allemand
Helmut Hübsch, directeur de GfK Consumer Panels & Services, a résumé les grandes tendances à la fin de la manifestation : le climat de consommation et la croissance sont satisfaisants. Il a par ailleurs clairement mis l’accent sur une consommation globale et extérieure.


Cliquez ici pour le reportage photo

Images du voyage à Metro et à la Krefeld Markthalle.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)