Vincent Guérin, ANPP :

« Après des années de déclin en France, la poire suscite de nouveau l’intérêt des producteurs »

En France, les marchés de la pomme et de la poire sont très différents. Alors que le pays se positionne en tant que grand producteur européen de pomme, la situation est toute autre en ce qui concerne la production de poires : « Nous sommes en production supérieure au besoin de notre marché français pour ce qui est de la pomme. De ce fait, environ 40 % des pommes fraîches sont exportées. Nous nous retrouvons alors en confrontation avec un certain nombre de pays aussi exportateurs comme la Pologne et l’Italie. Alors qu’en poire, c’est l’inverse puisque nous ne sommes pas auto-suffisants en France. Sur le marché du frais nous ne couvrons que la moitié des besoins français. Autrement dit, une poire sur deux consommée en France est une poire importée, souvent de Belgique, Hollande, Portugal ou encore Italie », raconte Vincent Guérin, responsable des affaires économiques de l’ANPP.

Une production technique, autrefois délaissée au profit de la pomme 
Ces dernières années, les producteurs se sont désintéressés de la production de poires pour plusieurs raisons : « La poire est un produit exigeant de la production jusqu’à son arrivée chez le consommateur. En France, il y a un leadership important de la pomme, ce qui fait que les producteurs de poires étaient souvent spécialisés en pomme avant tout. Ils ont donc développé leur spécialisation en pomme et ont un peu oublié la poire. D’autre part, l’arrivée en production d’une plantation de poiriers est plus longue que celle de pommiers. Il est donc plus compliqué d’investir dans un verger de poiriers car on aura un retour sur investissement plus tardif. Mais depuis quelques années, de nouvelles variétés et de nouveaux modes de conduite du verger ont permis de raccourcir ce délai d’entrée en production de poire et donc de faciliter la plantation de poiriers, ce qui change tout », explique Vincent.

Plantation de nouvelles variétés de poire
Depuis quelques années cependant, la poire semble de nouveau susciter l’intérêt des producteurs : « Le verger de poiriers connait actuellement quelques programmes de replantation. Nous avons donc quelques nouvelles surfaces en poires qui se font sur des variétés classiques comme la William, ou des variétés club comme l’Angelys ou la Sweet Sensation. Nous voyons également apparaître des plantations de variétés encore plus nouvelles comme la Fred ou la QTee ».

« Après des décennies de déclin, il y a un intérêt nouveau pour la poire, et nous travaillons pour motiver les producteurs à planter des poiriers. Nous leur montrons qu’il y a eu ces dernières années des résultats économiques intéressants pour la culture. Dans un contexte où nous ne sommes pas autosuffisants en France et où il y a une volonté de produire et de consommer local, nous avons la possibilité de reprendre des parts de marché sur notre propre marché français. Il y a de la place pour de la poire française en France et donc la possibilité de replanter des poiriers. Nos poires françaises se démarquent sur le marché et s’identifient grâce au label « Vergers écoresponsables » qui répond bien aux attentes des consommateurs, des citoyens et de la distribution », conclut Vincent.

Pour plus d’informations :
Vincent Guérin
Association Nationale Pommes Poires
7 rue Biscornet - 75012 PARIS
Tél. : +33 (0) 1 53 10 27 80
Fax : +33 (0)1 53 10 27 88
v.guerin@pommespoires.fr    
contact@lapomme.org  
www.lapomme.org    


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)