Lorenzo Carrasco, Groupe LC :

« La campagne d'importation espagnole démarre par la qualité et des prix stables »

Fin septembre, la campagne d'importation européenne a commencé en Espagne avec des pommes et des poires d'Italie, de France et des Pays-Bas, des raisins de table d'Italie, du kiwi italien et grec, etc. « Les origines et les canaux de distribution de nos marchés d'importation sont bien établis, avec une qualité et des prix stables. Nous continuons de miser sur les variétés de pommes qui apportent une réelle valeur ajoutée. Nous comptons parmi les principaux importateurs », commente Lorenzo Carrasco, Directeur Commercial du Groupe LC.

Bonne demande pour le « prêt-à-manger »
Les produits « prêts-à-manger » sont toujours en plein essor et les produits frais sont faciles à consommer et nutritifs. C'est le cas de produits comme l'avocat, dont la demande ne cesse de croître, selon Lorenzo Carrasco. « Il y a encore un marché et des canaux de distribution, mais nous ne devons pas oublier que c'est un produit qui n'est pas encore consommé de manière routinière dans certains pays ; il reste donc des marchés à consolider. Nous avons encore un long chemin à parcourir en termes de croissance, mais toujours avec le devoir de bien faire les choses ».

Central Dica et Dica Pak, les sociétés dédiées à la commercialisation dans le circuit de la distribution, font remarquer que la tendance de ces dernières années a une orientation claire vers la grande distribution : « Le consommateur final a changé ses habitudes de consommation, d'où le développement de la grande distribution et du prêt-à-manger, que notre entreprise a choisi de privilégier depuis de nombreuses années et qui se renforce chaque jour un peu plus. Cela explique la croissance des fruits découpés, des jus naturels et des yaourts, dont l'entreprise assure la commercialisation et la distribution depuis plus de 6 ans. »

« En ce qui concerne les canaux de vente en gros, cette tendance s'est également confirmée ces dernières années, le commerce de détail délaissant le canal de gros. Cependant, Mercabarna et Mercamadrid auront toujours un avenir. Il faudra sûrement se réorganiser, peut-être davantage en termes d'exportations, pour en faire des plaques tournantes vers la France, l'Italie, l'Allemagne, le Royaume-Uni et même l'Europe de l'Est. La situation stratégique de Madrid et de Barcelone, ainsi que l'offre variée et de qualité, garantissent les ventes », estime Lorenzo.

« Spécialisation : le défi du détaillant qui influence le grossiste »
Selon Lorenzo Carrasco, le canal de distribution ne survivra que s'il offre spécialisation et qualité. « Le client est à la recherche de commodité et de rapidité, ce qu'offre la grande distribution. Ainsi, le détaillant ou le magasin de quartier doit proposer une alternative en terme de service, de qualité optimale et de produits spécialisés. C'est la seule façon de s'assurer une place tout en créant une tendance. Parfois, il peut même influencer les chaînes de supermarchés en introduisant de nouvelles tendances. »

« Offrir qualité et saveur est le point fort des fruits et légumes espagnols. Et c'est la voie à suivre, comme avec la tomate espagnole, qui mise sur de nouvelles variétés pour retrouver de la saveur. En Espagne, les tomates seront toujours consommées en raison de la tradition et de nos habitudes de consommation. Un autre exemple est celui des fruits rouges ou des baies, pour lesquels la sélection variétale est essentielle ».

Bien que l'on parle beaucoup de la menace des pays extérieurs, la balance est en faveur des produits espagnols ou européens. Les contrôles de qualité et les labels sont des garanties que les détaillants et les consommateurs finaux commencent à prendre de plus en plus en compte. La tendance d'achat doit être inversée pour que la qualité l'emporte sur le prix.

« Le Royaume-Uni va continuer à acheter et l'Asie se stabilise »
« Le Brexit est problématique, mais le consommateur britannique va continuer à importer : la demande va subsister. Mais les perturbations sur le plan de la commercialisation rendront le produit plus cher, ce qui entraînera une restructuration du marché accompagnée de perturbations que personne ne trouve bonnes », prédit Lorenzo Carrasco.

« Les canaux d'exportation vers les Emirats Arabes Unis, l'Afrique et l'Asie se sont consolidés comme de véritables alternatives à notre croissance grâce à la distinctivité qualitative qui devrait être la caractéristique principale de tout modèle de croissance », ajoute le Directeur Commercial.

Basé à Barcelone, Madrid et Almeria, le Groupe LC consacre son activité à la commercialisation de fruits et légumes frais, d'origine nationale ou importée, en les distribuant en Espagne et à l'export, sous toutes leurs formes.

Pequeña Holanda SCA, la société productrice du Groupe LC, produit plus de 255 hectares de terres irriguées, dont 70 hectares en culture biologique, où elle cultive une large gamme de produits horticoles, le chou-fleur et le brocoli, en recourant aux meilleures pratiques agricoles et en respectant l’environnement avec des certifications telles Global Gap and Grasp.

Le groupe déplace environ 70 000 tonnes par an, dont 55 % en fruits et 45 % en légumes. Son chiffre d'affaires annuel est d'environ 60 millions d'euros.

Cette année encore, le Groupe LC sera présent au Fruit Attraction pour présenter de nouveaux produits : PAVILLON 10 STAND D09


Pour en savoir plus :
Lorenzo Carrasco, Directeur Commercial
CENTRAL DICA, S.A.
Longitudinal 7, nº 65 Mercabarna
08040 Barcelona
Tél. : + 34 932 62 66 50  
dica@grupolc.com
www.grupolc.es


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)