Interview vidéo de Giorgio Geraci, vice-président de la nouvelle coopérative paysanne

Comment la marque DOP de la figue de Barbarie de San Cono a été sauvée

La chaîne de production de figues de barbarie compte environ 4 000 hectares de culture, avec une production de 70 000 tonnes par an. Les zones les plus importantes sont celles du figuier de Barbarie de l'Etna et de San Cono en Italie ; en effet elles couvrent à elles seules 60 % de la surface régionale totale.

Il s'agit d'une économie plutôt jeune, qui remonte au début des années 90, lorsque les entreprises agricoles locales, compte tenu des caractéristiques pédoclimatiques idéales pour cette culture, ont commencé à se concentrer sur la figue de Barbarie.

Le figuier de Barbarie San Cono Dop (appellations d'origine protégées, ed.) comprend aujourd'hui des zones situées entre les communes de San Cono, San Michele di Ganzaria (CT), Piazza Armerina (EN) et Mazzarino (CL).



La première récolte a lieu d'août à septembre, tandis que la seconde se déroule de septembre à décembre. Mais cette année, les choses se sont passées différemment. Pour mieux comprendre le déroulement de la saison, nous nous sommes rendus sur place pour contacter l'une des entreprises les plus représentatives de la région.

« Les conditions météorologiques ont mal commencé, avec un printemps plutôt anormal - explique Giorgio Geraci, directeur de l'entreprise éponyme de production et de commercialisation - Les pluies intenses et les basses températures juste avant l'été ont fortement affecté la floraison et la croissance des fruits. » 

« Puis, en juillet et août, une chaleur excessive a accéléré la maturation à un point incroyable. Cela a finalement conduit à la quasi-totalité de la production à venir d'un seul coup en septembre, inondant les marchés nationaux et étrangers. En conséquence, les prix ont souffert, pour la première fois depuis de nombreuses années, d'une baisse qui a également eu des effets à l'étranger, en particulier en France, car c'est notre plus grand marché en Europe. » 

« Tout bien considéré, nous comptons sur la quantité, mais la concentration de la production a rendu impossible la collecte d'une partie de celle-ci, qui est restée sur les plantes. »

Les prix moyens pour la saison 2018 ont atteint 1,80 euro/kg pour le calibre 12 (le plus apprécié des consommateurs), alors que cette année, jusqu'à présent, la moyenne pour le même type est de 1,20 euro/kg pour le produit commercialisé en France et aux Pays-Bas.

Et si la tendance de la production a pris un mauvais tournant, cette année risque également d'être la fin du produit de la marque Dop. Voyons pourquoi.

« Bien qu'il s'agisse d'un fruit unique en termes de techniques culturales et de propriétés organoleptiques et qu'il soit inscrit au registre Dop - explique Geraci, qui est également vice-président de la nouvelle coopérative agricole - le figuier de Barbarie San Cono n'a pas été commercialisé comme un produit Dop, même si cela est une condition nécessaire pour conserver sa reconnaissance. » 

« Qui produit une marque doit suivre les règles énoncées dans le cahier des charges, et si aucun produit n'a été mis sur le marché depuis au moins sept ans, le Dop est annulé. Une autre condition était la nomination d'un organisme de certification, ce qui n'est arrivé que maintenant. Avec l'aide de notre ami agronome Giuseppe Palmieri, nous avons pu arrêter l'annulation, grâce à la création d'une nouvelle coopérative d'agriculteurs que nous avons nommée « Terre Sanconesi del Ficodindia Dop », dont l'agronome est maintenant président. » 

« Actuellement, en raison d'un problème technique et bureaucratique, mon entreprise est la seule entreprise avec la marque Dop dans la région de San Cono, cependant les enregistrements sont ouverts à toutes les entreprises qui veulent adhérer. » 

« Nous avions besoin - conclut le chef d'entreprise - d'accélérer autant que possible chaque étape avec le Mipaaf (Ministère des Politiques Agricoles, Alimentaires et Forestières, éd.) afin d'éviter des retards qui pourraient compromettre la position de la marque, nous avons donc décidé, avec le président, d'enregistrer seulement une société de commercialisation et cinq sociétés de fabrication. On a sauvé le Dop. Nous espérons recevoir beaucoup d'enregistrements de la région, car la marque appartient à toute la communauté des producteurs de figues de barbarie de San Cono et de ses environs. Je le répète, personne n'est ou ne sera exclu. » 

Pour plus d'informations :
Consorzio Terre Sanconesi del Ficodindia Dop 
Via Trigona, 30
95040 San Cono (CT)
Tél. : +39 349 851 0378
terredelficodindia@gmail.com 

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)