Arjen Bouma, Gilad Produce :

« C'était une mauvaise saison pour les piments jalapeños »

La saison néerlandaise des piments rouges, verts et jaunes s'est plutôt bien déroulée chez Gilad Produce à De Lier. « Ce fut une mauvaise année pour les piments jalapeños », déclare Arjen Bouma. « Cela s'explique principalement par l'expansion de la superficie aux Pays-Bas et par les importations en provenance d'Espagne qui se sont poursuivies plus longtemps que d'habitude. De notre propre culture, nous avons le jalapeños vert foncé que nous commercialisons sous le nom de Black Bullet. Il a réussi à éviter certains de ces problèmes, mais en raison de la grande sélection de piments jalapeños verts, ce n'était pas une bonne saison. » 

Le producteur Aad Hendriks, qui escalade actuellement le Kilimandjaro.

Bonne saison ou pas, le Black Bullet reste populaire selon Arjen. « Cette popularité montre que, malgré l'augmentation de la superficie des piments verts jalapeños, il y a toujours une demande pour des piments spéciaux. » Gilad Produce est le seul à commercialiser la marque Black Bullet jalapeño. « Nous remarquons que les clients veulent que notre label se démarque sur le marché. » 

Selon le vendeur, il y a actuellement peu de produits importés sur le marché. « Nous nous attendons à ce que cela ne commence que le 3 ou le 4 novembre. Cette importation provient principalement d'Espagne. Nous exportons nous-mêmes, avec l'exportateur néerlandais. Nos piments sont distribués partout : au détail, chez les grossistes, dans la restauration, etc. » 

 

Croissance de la transformation
Arjen constate que non seulement la consommation de piments forts augmente, mais aussi leur transformation. « Le traitement des piments est en plein essor. En effet, les piments sont principalement utilisés comme exhausteur de goût naturel dans les sauces. Le marché se concentre de plus en plus sur la santé, non seulement dans les produits de consommation courante, mais aussi dans les piments. »

 

Piments biologiques
Cet intérêt croissant pour la santé se traduit aussi par des piments biologiques. « Les piments bio ne sont pas un grand marché, mais ils émergent. Nous offrons également des piments bio par l'entremise de nos partenaires. Je ne m'attends pas à ce qu'ils absorbent les mêmes volumes que les piments couramment cultivés, mais il y a certainement une demande en ce moment. Les supermarchés offrent de plus en plus de produits biologiques dans leur paysage végétal et naturellement les piments sont inclus. »


Pour plus d'informations :
Arjen Bouma
Gilad Produce
Tél. : +31 174 - 518530
Cell. : +31 6 - 15956003
bouma@giladproduce.nl 
www.giladproduce.nl




Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)