La sécheresse et le gel ont un impact sur les raisins chiliens, mais les prévisions sont meilleures que l'an dernier

La saison viticole chilienne devrait commencer à la mi-décembre et, malgré des conditions météorologiques difficiles cette saison, les prévisions sont meilleures que celles de l'an dernier. Nicolas Damm de Rio Blanco nous parle de la sécheresse : « Près de 60 à 65 % de nos raisins sont cultivés dans une vallée qui a été très touchée par la sécheresse car elle manque de grands réservoirs donc nous comptons sur les rivières et les canaux qui sont remplis par le ruissellement de la fonte des neiges des Andes. Mais avec la faible quantité de pluie et de neige dans les montagnes, nous avons une pénurie d'eau. Nos producteurs possèdent normalement des puits pour lutter contre ce problème, mais vu qu'ils contiennent aussi peu d'eau ils n'ont pas pu faire une grande différence. »



En plus des problèmes de sécheresse, la région a également été frappée par des gelées tardives. « Le gel a frappé pendant la floraison précoce de la culture, et nous avons donc constater des dégâts sur certaines variétés. Selon nos premières estimations, le volume de certaines variétés a chuté de 5 à 6 % en raison du gel et de la sécheresse, mais on estime que les volumes globaux sont semblables à ceux de l'année dernière », explique Nicolas.

Comme si les problèmes météorologiques n'étaient pas suffisants, les producteurs et les exportateurs sont maintenant aussi confrontés à des protestations et des grèves dans les ports. Heureusement pour les viticulteurs et les producteurs de cerises, les dégâts n'ont pas encore eu d'impact. D'après Nicolas : « Depuis que nous avons commencé notre saison viticole, nous n'avons pas encore été affectés par les fermetures de ports. La saison des cerises du Chili vient de commencer, mais nous ne les exportons pas encore. Cependant, si les fermetures durent jusqu'à la haute saison, cela pourrait être très mauvais pour nous. Un autre problème est celui de la sûreté et de la sécurité des travailleurs, et s'ils seront capables d'atteindre les exploitations avec l'agitation actuelle. »



Rio Blanco exporte environ 50 % de ses produits aux États-Unis. « Les États-Unis sont notre principal marché pour les variétés sans pépins. Nous vendons une bonne quantité de raisin Red Globes, mais ils ne vont pas aux États-Unis parce que les détaillants préfèrent les variétés sans pépins et sous licence.

Bien que la préférence soit accordée aux variétés sous licence, il existe toujours une demande pour les variétés traditionnelles vertes sans pépins : « Certains supermarchés préfèrent les variétés traditionnelles parce qu'ils peuvent les offrir à des prix plus bas, et la demande est forte parce que l'offre du Chili pour ces variétés diminue. La plupart des producteurs chiliens ont commencé à remplacer leurs variétés Thompson et Sugraone par des variétés homologuées, car elles sont beaucoup plus rentables. La main d'œuvre pour les Thompson et les Sugraones est trop chère et les vergers sont souvent beaucoup plus anciens et produisent moins. Mais comme nous sommes dans une période de transition, les nouvelles variétés n'ont pas encore donné beaucoup de fruits non plus. »

Alors que le Chili est en transition, le Pérou est heureux de combler cette lacune. Nicolas : « La saison péruvienne se confond avec la nôtre et c'est donc une compétition forte. Cette année, la compétition américaine ne sera pas un gros problème car leurs variétés vertes sans pépins se terminent à la mi-décembre. Au Mexique aussi, la concurrence s'intensifie. Leur saison commence de plus en plus tôt chaque année parce qu'ils élargissent leur zone de croissance. »



L'entreprise a continué à développer sa gamme d'emballages en coques pour les détaillants américains. « Nous fournissons des emballages à coques avec un poids fixe en fonction du détaillant. Nous fournissons également des variétés spéciales dans différents formats d'emballage. Cela ajoute de la valeur à ces produits, en augmentant les prix et la demande », conclut Nicolas.

Pour plus d'informations :
Nicolas Damm
Río Blanco
Tél. : +56 (2) 2307 4100
nicolas.damm@rioblanco.net
www.rioblanco.net

 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)