David Benezra, Total Produce Indigo :

« Nous sommes plutôt dans une très bonne année de production pour le pomelo de Floride »

« La récolte du pomelo de Floride a commencé il y a un mois et nous avons reçu les premiers arrivages il y a une quinzaine de jours. L’approvisionnement du marché européen devrait s’intensifier dès la semaine prochaine », rapporte David Benezra, directeur de la société Total Produce Indigo.

Selon M. Benezra, le début de la campagne est positif : « La saison commence très bien et bien mieux que l’année dernière. Les premiers lots reçus sont très qualitatifs, avec un peu plus de volumes que prévu. Il y a effectivement une petite hausse de production en agrumes, sachant que la Floride est une zone qui se remet tout doucement des ouragans successifs qu’elle a pu subir ces dernières années et qui ont précédé le développement de maladies préjudiciables aux vergers. Nous restons très loin de ce que l’on pouvait avoir dans les années 2000, avec des volumes importants à l’export. Mais l’origine regagne du terrain au fur et à mesure. Nous sommes donc plutôt dans une très bonne année de production ».

Le pomelo de Floride : un produit de niche ?
M. Benezra décrit le pomelo de Floride comme étant un produit de niche, faisant l’objet de beaucoup moins de concurrence sauvage qu’il fut un temps : « Les saisons se sont beaucoup polarisées, le pomelo est devenu en quelque sorte un produit de niche que ce soit en amont ou en aval. Il y a peu de marchés maintenant qui sont vraiment concernés par le pomelo de Floride, qui séduit davantage les consommateurs d’un certain âge ».

Le pomelo reste un produit néanmoins apprécié, notamment en France où la consommation demeure plutôt stable. « Il y a de grosses différences en fonction des zones géographiques. La France comme la Belgique restent des pays de consommation. Dans d’autres pays européens en revanche, la régression est plus marquée ».

La France : marché de cible numéro 1 du pomelo de Floride
« 80 % des ventes de l’origine Floride s’effectuent en France. En dehors des frontières françaises, quelques ventes se réalisent sur le marché du Benelux, mais en quantités relativement limitées. Le principal marché pour le pomelo de Floride est la France ».

Sur ce produit, Total Produce Indigo s’adresse sur le marché français aussi bien à une clientèle de grossistes qu’à la grande distribution : « Le pomelo de Floride étant un produit de très bonne qualité, il répond parfaitement aux attentes des grossistes qui recherchent des produits différenciateurs et de qualité. C’est un produit qui est encore très présent dans le monde grossiste ».

Des prix élevés
Les prix sont plutôt élevés en ce début de saison, « d’un côté parce que l’offre est relativement faible, mais aussi parce le dollar est actuellement très faible par rapport à l’euro. Même si les producteurs n’ont pas augmenté leurs prix et ce, malgré les volumes qui ont un peu augmenté à l’export, il y a automatiquement une hausse des prix de vente qui atteint les 8 à 10 %. Mais ce phénomène est essentiellement dû au taux de change ».

La saison du pomelo de Floride, fruit tropical atypique, se terminera aux alentours du mois d’avril. A la fin de la saison, la société proposera la même variété en provenance d’Afrique du sud. Afin d’offrir à ses clients du pomelo toute l’année, Total Produce Indigo s’approvisionne également en origine Chili.

Pour plus d’informations : 
Joanna Tayar
Total Produce Indigo SAS
ZAC du Griffon, 511 Route de la Seds, Bâtiment 14
13127 Vitrolles, France
Tél. : + 33 442 416 686
Fax : + 33 442 791 883
j.tayar@indigo-fruit.com 
www.totalproduce-indigo.fr 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)