« La récolte de kiwis européens devrait être similaire aux chiffres records de l'an dernier »

La récolte de kiwis européens Zespri devrait rapporter gros aux producteurs italiens et français. Sheila McCann-Morrison, directrice de la production internationale de Zespri, explique qu'avec la récolte de l'hémisphère Nord bien avancée, l'entreprise s'attend à récolter environ 19 millions de plateaux, soit près de 70 000 tonnes de kiwis dans les vergers d'Italie, de France et de Grèce. 

« La saison a été difficile pour certains producteurs européens cette année, avec un printemps froid et humide affectant négativement la pollinisation ainsi que des problèmes tels que la présence de la punaise marbrée touchant les kiwis et autres produits locaux. »

« Toutefois, malgré ces difficultés, on s'attend à ce que la récolte de cette saison dans l'hémisphère Nord soit à peu près la même que le record établi l'an dernier. Cela signifie que nous pourrons de nouveau offrir de solides rendements à l'industrie locale, ce dont nous sommes très fiers. De façon plus générale, grâce à la culture et à la cueillette de ces fruits par des gens de la région et à leur conditionnement dans des installations locales après la récolte, nous continuons de renforcer nos relations avec l'industrie locale et avons un impact local positif », affirme Mme McCann-Morrison. 

Les producteurs européens de Zespri - environ 750 familles - jouent un rôle clé dans la stratégie d'approvisionnement mondial de Zespri, puisqu'ils fournissent des kiwis de première qualité pendant les 12 mois de l'année. Avec la demande mondiale croissante de kiwis, les relations que l'entreprise a nouées depuis plus de 20 ans en travaillant avec les producteurs européens sont de plus en plus importantes. 

« C'est une relation qui fonctionne incroyablement bien pour les producteurs italiens, les opérateurs et les distributeurs après récolte, ainsi que pour Zespri et l'industrie néo-zélandaise », déclare Mme McCann-Morrison.  « Cela permet d'accroître les rendements à la sortie des vergers, de créer des emplois pour la population locale et d'investir des dizaines de millions d'euros dans les vergers et les installations post-récolte. Sans oublier que ça contribue aussi à favoriser la collaboration, notamment par des échanges techniques par le biais de la R&D, des ateliers de producteurs et des visites de pépinières en Nouvelle-Zélande et d'autres formes de soutien général, qui contribuent à stimuler la production. »

Zespri participe à un certain nombre d'essais pour aider les producteurs locaux à surmonter les menaces posées par les ravageurs et les maladies : « La punaise marbrée a un impact énorme sur les cultures européennes, y compris le kiwi, et c'est pourquoi nous travaillons avec les populations locales pour faire face à cette menace, tout en continuant à investir considérablement avec nos partenaires pour atténuer l'impact de la bactériose Psa qui tue la vigne. Notre industrie connaît directement les risques associés à la biosécurité et les coûts importants associés à une incursion - si nous pouvons trouver les moyens de réduire cet impact, les bénéfices seront énormes. »

« L'offre mondiale de Kiwis Zespri cultivés en dehors de la Nouvelle-Zélande, représente actuellement environ 10 % de tous les fruits vendus à l'échelle internationale par Zespri, mais elle augmentera considérablement avec la demande. A l'heure actuelle, nous avons environ 3 100 hectares de terre en Europe et ce chiffre devrait passer à environ 5 000 hectares au cours des cinq prochaines années. »

Pour plus d'informations :  
Yannis Naumann
Zespri
Tél. : +6421 491 499
yannis.naumann@zespri.com   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)