Reportage photo : Global Tomato Congress

Y aurait-il trop de tomates ?

De la semence à la vente au détail, voilà la cible du Global Tomato Congress, organisé hier à Rotterdam, aux Pays-Bas. Les visiteurs et les conférenciers se sont arrêtés pour réfléchir à la façon dont le secteur de la tomate pouvait continuer à croître. Mettre l'accent sur la diversité pourrait être un moyen d'y parvenir, mais certains ne l'entendent pas de cette manière.

Cliquez ici pour voir le reportage photo

Trop de tomates ? 
Stephan Weist du détaillant allemand REWE Group par exemple, a affirmé, lors de la journée, que le détaillant avait pas moins de 870 UGS (unités de gestion des stocks) pour les tomates. Selon Stephan, cela rend difficile le choix du consommateur, alors qu'en fin de compte, celui-ci n'achète principalement que quelques variétés ou ses marques préférées. C'est pourquoi Stephan souhaite revenir à « seulement » 24 références, afin d'éviter également des problèmes de logistique chez le revendeur.

Cela ne sera toutefois pas facile, car les sélectionneurs, entre autres, développent constamment de nouvelles variétés qui, en collaboration ou non avec les vendeurs, se retrouvent dans les rayons et avec une grande variété d'emballages. Par exemple, Arend Schot, de Syngenta, a souligné la tendance « rétro », selon laquelle les consommateurs veulent cuisiner avec des tomates comme les grands-mères le faisaient autrefois. Les entreprises de sélection y répondent avec de nouvelles variétés « anciennes ».


Les entreprises semencières réunies : Jörg Werner (Rijk Zwaan), Pilar Checa (Syngenta), Cees Kortekaas (Axia Vegetable Seeds) et Hans Verwegen (Enza Zaden). 

Concepts dans la chaîne de la tomate
Il ne s'agit plus seulement de variétés développées par des sociétés de sélection, mais de plus en plus de concepts complets développés autour d'elles et commercialisés en collaboration avec les producteurs et même les détaillants.

Néanmoins, en fin de compte, ce ne sont pas les entreprises de sélection qui prennent les devants dans ce développement. « Nous pouvons préparer un concept et une stratégie de communication, mais nous ne sommes pas l'exécutant », a déclaré Jörg Werner (Rijk Zwaan), Pilar Checa (Syngenta), Cees Kortekaas (Axia Vegetable Seeds) et Hans Verwegen (Enza Zaden). Ces concepts sont en réalité exécutés par le secteur de la vente au détail.


Jasper Verhoeven, ici sans compagnon Jan Willem Keijzer


Peter Klapwijk (2Harvest), Piet Hein van Baar (Signify), Theo Tekstra & Leo Lansbergen (Fluence by Osram)

Eclairage & technique 
A côté du sujet principal, il y avait également deux points sur lesquels les stratégies d'emballage et de culture ont été discutées. Pour les participants et les visiteurs, il a fallu un certain temps pour s'habituer bien que les écouteurs fournis sur la scène principale auraient été très utiles aux autres étapes également. 

La lutte contre le virus de la tomates brune (ToBRFV), l'utilisation de la lumière diffuse (Svensson) et l'utilisation de techniques d'optimisation climatique (KUBO) ont été discutées, entre autres, sur les petites scènes. 

Particulièrement intéressant pour les producteurs, qui ont remarqué que les producteurs néerlandais de tomates ne venaient pas en grand nombre à Rotterdam. Les collègues belges, en revanche, avaient une meilleure représentation. 


Maura Maxwell a interviewé David Del Pino de Freshtrategy et Antonio Domene du CASI dans une partie de l'émission consacrée à l'Espagne.

Culture toute l'année
Pendant la journée, Piet Hein van Baar de Signify, Theo Tekstra et Leo Lansbergen de Fluence par Osram et Peter Klapwijk de 2Harvest ont également évoqué les dernières avancées dans l'éclairage des tomates. 

En ajoutant des lampes de culture, le nord-ouest de l'Europe devient de plus en plus capable de cultiver et de commercialiser des tomates toute l'année. Cela pourrait nuire à l'Espagne et au Maroc, par exemple, bien que les exportations de la dernière ne fassent qu'augmenter. Selon David Del Pino de Freshtrategy et Antonio Domene de l'ACMS, la « crise » espagnole oblige les producteurs et les organisations de vente à travailler ensemble.

Cliquez ici pour voir le reportage photo

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)