Christoph Buchner, Hausladen Fruchthandelsgesellschaft, raconte son voyage au Pérou

Marché de la mangue tendu durant les premières semaines de la nouvelle année

La saison des mangues au Brésil touche bientôt à sa fin ; les produits brésiliens ne devraient arriver que jusqu'à la semaine 51. Christoph Buchner, directeur général de Hausladen Fruchthandelsgesellschaft à Munich, est récemment rentré d'un voyage au Pérou. 

« La saison des mangues au Brésil touche à sa fin. Les dernières exportations importantes ont probablement été expédiées au cours de la 49e semaine civile et arriveront en Europe au cours de la 51e semaine. Par la suite, les exportations brésiliennes chuteront fortement », explique M. Buchner. « Dans l'ensemble, la saison n'a malheureusement pas été à la hauteur des attentes. La qualité de la variété Palmer était moins bonne que prévu, donc nous avons dû trier les produits pendant et après le processus de maturation. »


La variété Keitt, par contre, connaît une saison positive. « Les Keitts se sont très bien débrouillées. Nous n'avons pas eu non plus de problèmes de détérioration interne en raison de divers changements dans la production. Même si le volume de mangues Keitt n'a pas répondu aux attentes, le marché a toujours été suffisamment approvisionné. »

Lors de son voyage au Pérou, Christoph Buchner a pu avoir un aperçu de la situation dans les régions de Sullana/Tambogrande ainsi qu'à Jayanca/Motupe. « En gros, on peut supposer qu'il y a une forte saison dans la région nord du Pérou. Mais il y a une limite, les tailles sont plutôt petites cette année. Actuellement, plus de 50 % des mangues récoltées sont des calibres 10 et plus petits. Cela changera au cours de la saison, mais que d'un seul calibre. » 

Dans l'ensemble, le début de la saison a été retardé en raison du temps froid : « A l'origine, les gens parlaient d'un départ dans la 45ème/46ème semaine. Mais ça a été reporté de deux semaines. Pendant ma visite, nous avons eu des nuits claires et des températures diurnes de seulement  30°C, en temps normal il aurait plutôt fait 35°C ou plus. Cela entraîne des retards dans la récolte. Actuellement, nous supposons que le volume des exportations n'augmentera de manière significative qu'à partir de la fin de la 51ème semaine pour l'arrivée en Europe en semaine 3. » Il en résultera un marché très tendu au cours des trois premières semaines de la nouvelle année.


L'équipe de direction de la société Hausladen Fruchthandelsgesellschaft

« Dans la région de Casma, dont les produits sont principalement commercialisés au cours des semaines 8 à 14, nous prévoyons une augmentation de 20 % par rapport à l'année précédente. Bien que cela soit généralement positif, les prévisions pour le milieu de l'année étaient encore à 50 % de croissance. »


Le siège social à Munich, entièrement rénové récemment.

La mouche des fruits peut représenter un gros risque pour les mangues cette année. « Cette saison, de nouvelles réglementations européennes pour le contrôle de la mouche des fruits sont entrées en vigueur, ce qui pourrait affecter les exportations. C'est particulièrement vrai pour la région de Motupe, qui est en grand danger car la mouche des fruits est particulièrement fréquente dans cette zone humide. Nous devrons attendre de voir, car les exportations de Motupe ne seront pas chargées avant les semaines 6 à 9 en 2020 », déclare M. Buchner.

Pour plus d'informations : 
Christoph Buchner
Hausladen Fruchthandelsgesellschaft mbH
Schäftlarnstraße 8
Großmarkthalle
81371 München
Tél. : 089 72014-0
Fax : 089 72014-50
info@hausladen-frucht.de   
www.hausladen-frucht.de  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)