La campagne de janvier de la Tango et de la Nadorcott sera normale

« En 29 ans, il n'y a jamais eu de campagne de clémentines comme celle-ci »

« Le prix à l'origine des clémentines et des citrons s'est amélioré cette campagne par rapport à l'année précédente ; néanmoins, ce prix plus élevé pourrait ne pas compenser la réduction des volumes de clémentines », explique Sergio Orobal, directeur de Catman Fresh.

Selon Sergio, la reine des clémentines, la Clémenule, a vu son volume de production réduit de près de 50 % et pourrait être épuisée avant Noël. « Cette baisse drastique du volume est la conséquence de la non récolte de l'année passée ; comme il y avait trop de production, elle a été laissée sur les arbres. Cette charge engendre un stress pour l'exploitation. Dans certains cas, il y avait encore des fruits pendant la floraison suivante, ce qui empêche la croissance normale des fruits de cette saison », explique Sergio Orobal. « Le fruit doit être retiré de l'arbre pour que ce dernier puisse être préparé à la prochaine production. Le manque de revenus a empêché les producteurs de le faire et l'utilisation d'engrais a également diminué. Toutes ces lacunes ont conduit à la production de plus petits volumes pour cette campagne. »

« Je n'ai jamais vu une campagne comme celle-ci en 29 ans dans le secteur. Les prix sont élevés et le temps a été favorable, sans précipitations au moment de la récolte. Les Clémenules sont généralement disponibles jusqu'à la mi-janvier. Je doute, pour cette campagne, qu'il y en ait encore d'ici la mi-décembre. Cette saison, nous passerons plus tôt à la Clemenvilla, dont la récolte a été avancée d'environ trois semaines pour éviter que l'Europe centrale ne se retrouve sans clémentines », explique Sergio.

« Il est préférable que le fruit soit récolté lorsqu'il a la bonne couleur, la bonne teneur en jus et le bon Brix. L'idéal n'est pas de le faire plus tôt car cela peut avoir un impact sur la consommation, si le produit ne plaît pas au consommateur final. Mais pour l'instant, les périodes de récolte ont été respectées. »

« Le prix élevé de la Clémenule affectera également la Clemenvilla. Notre principal concurrent est le Maroc et cette année le volume est beaucoup plus faible que d'habitude, l'Espagne n'importe donc pas. »

« Les pays habituellement en concurrence avec les agrumes espagnols sont le Maroc, l'Egypte et la Turquie. Dans le cas des oranges égyptiennes, c'est le prix qui nous affecte le plus. Bien que la qualité ne soit pas comparable, le prix peut être un facteur décisif », explique Sergio Orobal.

Selon Sergio : « Notre avantage c'est que l'Espagne peut offrir un produit fini de qualité dans un maillage, avec étiquetage, emballage original, etc. Les Pays-Bas et l'Allemagne s'en félicitent. Importer les fruits en vrac et les emballer à destination n'est pas chose facile. » 

« La réduction de la production de citrons en Turquie cette année sera bonne pour nous. L'offre de citrons turcs sera plus faible, ce qui permettra aux citrons espagnols de continuer à aller de l'avant », explique le directeur de Catman Fresh. « Le veto russe nous affecte toujours, bien que des canaux alternatifs comme le Canada et les États-Unis soient déjà établis et des marchés stables. Toutefois, dans le cas des États-Unis, les tarifs douaniers ont un impact réel. Par ailleurs, la Turquie vend directement à la Russie et a moins d'intérêts à entrer sur le marché européen », explique le directeur du groupe basé à Alicante.

« La deuxième campagne de mandarines Tango et Nadorcott sera normale et débutera en janvier ; mais le Maroc a une production supérieure d'environ 20 à 30 % par rapport à l'année précédente. C'est pourquoi nous ne devrions pas nous réjouir de la situation actuelle car les prix pourraient finir par baisser un peu plus tard dans la saison. Tous les kilos expédiés à l'avance permettront à la campagne de se terminer plus tôt et on s'attend à ce que les volumes de Nadorcotts soient importants », affirme Sergio.

La société Catman Fresh, basée à Alicante, a été fondée en 2004. Le groupe traite environ 100 000 tonnes d'agrumes, et Catman Fresh commercialise environ 40 000 tonnes avec ses clients. Elle vend également des kakis, du raisin de table, des fruits à noyau, des melons et des pastèques.

  

Pour plus d'informations :  
Sergio Orobal, Managing Director
Catman Fresh
Camino de Iryda, s/n
03190 Pilar de la Horadada, Alicante. Spain
Tél. : +34 966 747 902
sergio@catmanfresh.com 
www.catmanfresh.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)