Mª Dolores Pelegrín d'Apemar : « Ce sera une campagne plus courte »

Moins de pamplemousses que prévu en Espagne et abondance de gros calibres

La campagne du pamplemousse est en cours en Espagne avec des baisses de volume de production plus importantes que prévu. « Bien que les prévisions initiales indiquaient une baisse de 26 % de la production en octobre, nous avons confirmé que, selon les exploitations, la baisse a été en fait plus importante », explique María Dolores Pelegrín, directrice de la société Apemar basée à Murcie. 

Cette année, la récolte des pamplemousses domestiques a débuté un peu plus tard pour l'entreprise. « Aux dates où nous commençons habituellement avec le pamplemousse, il y avait encore une production sud-africaine de très haute qualité disponible. Dans ces cas, il est toujours préférable d'attendre que le pamplemousse domestique ait la bonne teneur en jus et des degrés Brix plus élevés pour que le produit sud-africain puisse être remplacé sans que les clients ne s'en rendent compte. Entre décembre et janvier, le pamplemousse espagnol offre des qualités organoleptiques optimales. Il est commode de commencer quand le marché est plus vide de fruits d'autres origines afin d'obtenir les meilleurs prix », affirme María Dolores.

La réduction de la récolte en Espagne s'est globalement traduite par des tailles plus importantes. « En raison de la charge plus faible sur les arbres, les fruits ont pris plus de poids. Par conséquent, les gros calibres prédominent. C'est un handicap lorsqu'il s'agit de vendre car il y a des marchés qui recherchent des tailles moyennes et/ou petites. Les ventes se poursuivent sous la forte influence de la Turquie, qui est en mesure d'offrir des prix plus compétitifs, notamment dans les pays de l'Est. Israël est également en concurrence avec nos pamplemousses, mais leurs prix sont encore plus élevés et la qualité est similaire à la nôtre. »

Compte tenu de la disponibilité du produit, María Dolores Pelegrín s'attend à ce que la campagne 2019/2020 se termine plus tôt que d'habitude. A partir du mois de mars, le pamplemousse espagnol sera probablement seul sur le marché, avec quelques lacunes à combler.

Pour plus d'informations :
María Dolores Pelegrín
FRUTAS APEMAR, S.L.
Cell. : +34 609656551
Tél. : +34 968 379 490 
mdolores@apemar.com 
www.apemar.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)