La production biologique pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Avec un objectif neutralité carbone pour la France fixé à 2050, l’agriculture et la sylviculture vont devoir fournir de gros efforts. Il s’agirait de réduire de 46 % les émissions nationales de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 2015. Il faut noter que ces deux filières sont responsables de 20 % des émissions nationales de gaz à effet de serre.

Afin de réussir ce pari, ils existent plusieurs leviers favorables comme privilégier prairies et pâturages, planter des haies et des arbres dans les cultures, réduire l’usage des engrais chimiques et augmenter l’implantation de légumineuses, produire davantage de biomasse via les couverts végétaux et les cultures intermédiaires… L’agriculture biologique peut répondre à cela. En effet, elle s’appuie sur des pratiques vertueuses comme l’abandon des engrais chimiques, le pâturage et la culture des légumineuses. Cependant, les rendements plus faibles (de l’ordre de 20 %) peuvent pénaliser l’empreinte carbone de certains produits bio (porc, lait, céréales) et nécessiter le recours à davantage d’importations.

Pour les experts, l’expansion de l’agriculture biologique doit s’accompagner d’un accroissement de sa productivité. Il faut aussi qu’il y ait une complémentarité entre productions végétales et animales. Bien sûr, le rôle des consommateurs est essentiel : « La solution n’est pas seulement dans l’agriculture mais beaucoup dans la consommation », explique Pierre Dupraz, économiste à l’Institut national de recherche agronomique (Inra) de Rennes. « Pour limiter son impact sur le réchauffement climatique, il ne suffit pas de se tourner vers des produits bio, il faut aussi aller vers des régimes moins riches en viande et en calories. »

 


Source : ouest-france.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)