Les intempéries ont fait perdre 30 % de la récolte de noix de Grenoble

La région de Grenoble a connu une année mouvementée : entre la tempête de l’été et les chutes de neige de l’automne, la production de noix de Grenoble a été fortement touchée : on compte 50 000 noyers déracinés en Isère, et la coopérative Coopenoix, qui regroupe 250 producteurs, a chiffré les pertes à 35 %.

Plusieurs mois de travail sont nécessaires afin de nettoyer les vergers des arbres morts. « Il va falloir encore faire des économies, arriver à trouver des solutions pour faire survivre les entreprises, explique Christian Nagearaffe, secrétaire du comité interprofessionnel de la noix. En 2020, 2021, 2022, on risque d’avoir des gros soucis avec des collègues qui ne passeront pas le cap. Il faut le dire ! »

Toute la filière est affectée, de la production à la distribution. « Les pertes de volumes de cette année ne seront que partiellement compensées par l’arrivée en production des nouveaux vergers, précise Marc Giraud, directeur de la coopérative. Il n’empêche qu’on reste quand même sur une dynamique, mais qui est moins bonne que les années précédentes, il est vrai. Il y a une baisse de volume chez nous et une concurrence plus accrue de la part de pays étrangers qui s’intéressent au marché européen. »

Aujourd’hui, l’avenir des agriculteurs qui produisent les noix de Grenoble est incertain.

 


Source : francetvinfo.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)