Evènement KoppertWednesday

Notre relation avec la nature : mariage ou vie commune séparée ?

Quel est notre partenariat avec la nature - est-ce un mariage ou une vie commune séparée ? C'est la question posée au panel lors du KoppertWed Wednesday, l'événement organisé par Koppert Biological Systems dans le cadre de la semaine du Fruit Logistica. La modératrice, Maren Schoormans, a donné la parole aux intervenants et... à l'auditoire. Plus de 200 personnes étaient présentes et invitées à prendre part à la discussion. 

Les intervenants étaient Hidde Boersma, Martien Lankester, Bruno Villa & Peter Maes qui se soucient tous de l'avenir de la planète mais avec des points de vue différents lorsqu'il s'agit de rendre le monde plus durable.



Hidde Boersma, Peter Maes, Bruno Villa & Martien Lankester participent à la table ronde

Intensifier
Hidde Boersma, préoccupé par l'avenir de la planète, a décidé d'agir et a rédigé un manifeste : L'écomodernisme. L'écomodernisme est un nouveau mouvement vert qui veut dissocier le développement humain de la nature par des moyens qui peuvent sembler peu orthodoxes : l'agriculture intensive, l'énergie nucléaire et l'urbanisation. « Faisons de la place à la nature. Ne prenons pas la nature pour produire de l'énergie, de la nourriture, etc. mais intensifions l'espace actuellement utilisé. Cela suffit. »

Biologique 
Martien Lankester est le directeur exécutif de la Fondation Avalon. En 1991, le besoin de soutien dans les pays d'Europe centrale et orientale a conduit à la création de cette Fondation. Cette organisation internationale à but non lucratif promeut spécifiquement l'agriculture biologique, l'agro-biodiversité et le développement rural durable dans les pays d'Europe centrale, orientale et au-delà. Elle met en œuvre des projets basés sur des idées et des besoins locaux, en impliquant et en formant des spécialistes locaux.



Henry Oosthoek, directeur général de Koppert depuis 42 ans, a fait un discours intéressant. 

Pas de résidus

Bruno Vila est un producteur de tomates de Perpignan et président de l'association de producteurs Rougeline. Rougeline regroupe plusieurs coopératives et producteurs du sud de la France, qui produisent des tomates, concombres, courgettes, poivrons, fraises, framboises, laitues, kiwis et asperges sous serre (350 ha) et en plein champ. En tant que groupe, ils s'engagent à créer des produits qui répondent à la demande du marché et qui sont durables. Un exemple très intéressant est le label « zéro résidu » pour lequel ils obtiennent désormais un prix plus élevé dans les supermarchés français. Il a ensuite expliqué, au cours de la discussion, pourquoi et comment ils pouvaient réaliser cela.
 
S'inspirer de la nature elle-même
L'intention de Koppert Biological Systems était de faire réfléchir le secteur sur la vulnérabilité de la terre. « Toutes les réponses pour une culture sûre et la sécurité alimentaire peuvent être trouvées dans la nature elle-même », déclare Peter Maes, directeur du marketing chez Koppert Biological Systems. « Le pouvoir d'influencer le changement appartient à la société civile et aux consommateurs eux-mêmes ».

Vulnérabilité
Plus de 200 personnes étaient réunies à l'hôtel Ellington. Après quelques boissons et un repas, la discussion a commencé. Maren a commencé par un quiz avec Mentimeter pour que tout le monde se sente à l'aise pour se joindre à la conversation, et certaines des idées ont été récompensées par une salve d'applaudissements. Alexandra Kastelein, responsable de l'événement chez Koppert Biological Systems : « Nous osons dire que la soirée a été un succès ».









Pour plus d'informations : 
Koppert Biological Systems
communication@koppert.nl   


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)