Le WWF France et la Compagnie Fruitière renouvellent leur partenariat pour une production plus durable de la banane

Durant la première phase de partenariat avec le WWF France, la Compagnie fruitière a déployé, en Afrique de l’ouest, un projet de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et augmenté de 1 % à 6 % la part des volumes de bananes en agriculture biologique. Le WWF France a également accompagné l’entreprise dans l’élaboration d’une feuille de route visant à passer de 7 % à 20 % de bananes certifiées en agriculture biologique d’ici 2025. C’est afin de poursuivre cette démarche de progrès et la mise en œuvre de ces objectifs que les deux acteurs s’engagent pour une nouvelle coopération de trois ans.

Aujourd’hui, la banane est l’un des fruits les plus consommés dans le monde. Pourtant, comme déjà pointé du doigt par la FAO en 2017, la filière de production est sujette à des risques importants : le développement rapide de résistances aux traitements en raison de la faible diversité génétique dans les plantations intensives ainsi que le fort impact environnemental que cette culture peut avoir sur les sols, les forêts, l’air, l’eau et la biodiversité.

Avec la Compagnie Fruitière, le WWF France souhaite accompagner la transformation de ce système de production en lui appliquant certains principes issus de l’agro-écologie et de l’agriculture biologique tout en poursuivant la mise en place de certifications sociales équitables. Cette transition implique la diminution de l’usage des produits phytosanitaires et la complexification des systèmes de culture pour entretenir et protéger les sols.

Arnaud Gauffier, Directeur des programmes au WWF France ; 
des projets de terrain pour identifier et déployer les bonnes pratiques d’une agriculture durable : « Avec une consommation annuelle de 10 kilos par habitant, la banane se hisse en deuxième place des fruits les plus consommés en France. Pourtant, la FAO nous alerte sur la forte pression que la filière de production peut avoir sur l’environnement. C’est pourquoi nous expérimentons, avec la Compagnie fruitière, de nouvelles pratiques innovantes, plus soucieuses de la protection des sols, de la biodiversité et de l’eau. Ensemble, nous avons élaboré une feuille de route ambitieuse pour 2025 avec l’atteinte de 20 % de bananes certifiées en agriculture biologique. Le renouvellement de ce partenariat va nous permettre d’accompagner la mise en œuvre de ces pratiques et d’atteindre les objectifs définis. »

En collaboration avec des experts du CIRAD et avec l’appui du WWF France, la Compagnie Fruitière a réalisé en 2017, dans trois filiales de production de bananes en Afrique de l’ouest, un diagnostic pour identifier les contraintes à la mise en œuvre sur le terrain du projet « 4x sans ». L’objectif du projet : éliminer progressivement les herbicides, fongicides, insecticides et nématicides là où les conditions sont jugées favorables.

L’expérimentation vise à remplacer les herbicides par des plantes de couverture, avoir recours, entre autres, au piégeage par phéromones pour éviter les insecticides et pratiquer la jachère pour éviter les nématicides. Ce projet d’amélioration des pratiques agricoles est en cours au Ghana, en Côte d’Ivoire et au Cameroun afin de diminuer et à terme de stopper, là où cela sera possible, le recours aux produits phytosanitaires, utilisés dans la production sur le continent africain, en Amérique du sud et dans les Caraïbes.

Les résultats sont positifs, avec une réduction de 2 % des quantités de matières actives en 2018 vs 2017. Au-delà de la suppression de ces produits phytosanitaires, des synergies se développent et les bénéfices sont multiples : les nouvelles pratiques de gestion des parcelles permettent une meilleure infiltration et rétention de l’eau tandis que les plantes de couverture enrichissent le sol. De plus, la baisse des traitements couplée au développement de ces plantes de couverture a un effet sur la biodiversité et permet le retour des insectes, des oiseaux et des petits mammifères.

Grâce à cet investissement, la Compagnie Fruitière pourrait arrêter l’utilisation systématique des produits phytosanitaires au Ghana d’ici 2050, avec la moitié de la production en agriculture biologique, et la seconde moitié en 4x sans.

Paul Bouzon, responsable RSE de la Compagnie Fruitière : « La poursuite de ce partenariat avec le WWF France incarne l’engagement du Groupe Compagnie Fruitière de développer de nouvelles pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement aussi bien en agriculture conventionnelle que biologique avec le concours d’expertises externes. La mise en œuvre de ces pratiques innovantes plus durables est cependant un investissement long et coûteux, qui pourrait être dur à pérenniser dans le contexte très concurrentiel et déflationniste du marché européen de la banane. »

Pour plus d’informations :
Héloïse Pichon
WWF France
Tél. : +33 (0)6 35 34 74 64
hpichon@wwf.fr  

Paul Bouzon
Compagnie Fruitière
Tél. +33 (0)4 91 10 17 25
p.bouzon@fruitiere.fr  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)