« Nous ne savons toujours pas comment les marchés européens vont réagir, nous pourrions avoir besoin d'alternatives »

La récolte des fruits à noyau en Espagne commence à Huelva avec deux semaines d'avance

La récolte des premières nectarines espagnoles de culture protégée a commencé avec deux semaines d'avance à Huelva. « Dans les semaines à venir, on récoltera également des pêches, des abricots, des prunes et des pêches plates. »


Victoria Martin, Responsable marketing chez PlusBerries.

« Hier, le 23 mars, nous avons commencé à récolter les premières nectarines à chair blanche. C'est la deuxième année que la campagne des fruits à noyau commence si tôt, une année que nous pourrions comparer à 2016 où la récolte a commencé le 21 mars. Dans les prochaines semaines, nous continuerons avec les nectarines à chair jaune et les pêches. Nous avons eu un hiver assez chaud, avec environ 200 heures de froid et une bonne floraison qui a permis à tous les fruits de bien se fixer. Nous sommes très satisfaits de la qualité », a déclaré Victoria Martin, responsable marketing chez Agromartin, du groupe PlusBerries, spécialiste de la fraise et des fruits à noyau.

L'entreprise basée à Huelva dispose d'environ 200 hectares de serres dédiés à la production de fruits à noyau extra précoces et de 700 hectares de variétés moyennes et tardives.

Les premières palettes seront expédiées vers les marchés de gros en Europe et l'entreprise prévoit de commencer à approvisionner ses clients détaillants la semaine prochaine, lorsqu'elle disposera d'un approvisionnement continu. Toutefois, la crise du coronavirus a créé beaucoup d'incertitude au début de la campagne, car l'Europe est devenue l'épicentre de la pandémie.

« Malgré les bons rendements, les bons calibres, les bons degrés Brix et la bonne saveur de cette campagne, nous ne savons pas comment les marchés vont réagir. Dans de nombreux pays européens, dont l'Espagne, les épiceries, les magasins d'alimentation, les marchés centraux, les hôtels et les restaurants sont fermés ou ont des horaires très limités, selon les politiques de chaque pays, qui changent chaque jour. Les ventes sur les marchés de gros ont beaucoup souffert et il semble que cette situation continuera. Les achats dans les supermarchés pourraient diminuer si les mesures de confinement sont renforcées », a déclaré Victoria Martin.

« L'Europe a été la principale destination de nos fruits et continue à être notre préférence. Cependant, nous pourrions avoir besoin de trouver d'autres marchés qui absorbent notre offre avec des garanties, comme les Émirats arabes unis ou Hong Kong. Nous sommes convaincus que la bonne récolte de cette année et le beau temps en Europe susciteront l'intérêt des consommateurs européens, car les fruits à noyau ont une durée de conservation plus longue que les autres produits et sont différents de ce que nous avons consommé tout l'hiver », a-t-elle déclaré.

Pour cette campagne, PlusBerries prévoit de récolter quelque 15 millions de kilos de fruits à noyau, dont 5 millions en avril et mai et 10 millions de kilos de juin à septembre. D'avril à octobre, l'entreprise travaille avec ses propres fruits. Le reste de l'année, elle importe des fruits d'Afrique du Sud afin de maintenir un approvisionnement continu pour les clients qui souhaitent avoir des fruits à noyau tout au long de l'année.

 

Pour plus d'informations : 
Victoria Martín  
PlusBerries
Tél. : 0034 959504454
Cell. : 0034 673109821
victoriamartin@plusberries.com 
www.plusberries.com 
www.agromartin.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)