Alanar sur leur projet de figues en 365 jours, le coronavirus et les implications pour la saison des cerises

« Je pense que le virus n'affectera pas autant la saison des cerises »

Offrir des figues toute l'année a été un projet difficile mais satisfaisant pour la société exportatrice turque Alanar. Elle ne se contente pas d'exporter des figues de Turquie, elle a aussi des producteurs en Amérique latine et en Afrique. Avec la propagation rapide du coronavirus, d'autres défis se présenteront. L'exportateur pense qu'il sera toujours en mesure d'approvisionner le monde en figues et en cerises, mais il espère surtout que l'humanité pourra bientôt surmonter la crise.

Pour Yigit Gokyigit, les temps sont durs, car les figues cultivées en Amérique latine sont en saison. « Nous avons un projet appelé « 365-Day-Fig-Project ». Alanar est le plus grand exportateur de figues de Turquie, mais désormais nous fournissons également des figues fraîches à nos clients du monde entier grâce aux figues cultivées à l'étranger. Plusieurs producteurs d'Amérique latine et d'Afrique cultivent des figues exclusivement pour Alanar avec les meilleurs standards possibles. Nos équipes gèrent les vergers dans ces pays et assurent la coordination entre le travail dans les vergers et le processus d'emballage. Ainsi, notre expertise et notre savoir-faire sont transmis, car nous sommes le plus grand exportateur de figues au monde depuis de nombreuses années. Actuellement, des variétés spéciales de Parisienne et de Black Mission sont cultivées par Alanar. Ces produits ont été introduits sur le marché cette année et ont reçu une demande positive jusqu'à présent ».

Il n'a pas toujours été facile de travailler avec des producteurs qui sont si éloignés de la base d'Alanar en Turquie, mais grâce à leur équipe, ils ont réussi à maintenir la qualité au même niveau que la façon dont ils cultivent les figues en Turquie : « La variété Black Mission se terminera dans quelques semaines, le volume est donc en baisse pour le moment. Nous prévoyons d'avoir des Parisiennes jusqu'en juin, le volume est à son maximum maintenant. Nous avons une très bonne demande dans le monde entier, en particulier en Amérique du Nord et en Extrême-Orient. En raison du Coronavirus, nos ventes en Europe ont été affectées à partir de cette semaine. La demande vient de partout. Je pense que nous allons fournir nos figues cultivées dans le monde entier aux principaux supermarchés d'Europe, en particulier en Allemagne et en France ».

En parlant du coronavirus, Gokyigit estime que la Turquie a fait un bon travail pour maintenir la propagation. « Par rapport au reste de l'Europe, la Turquie contrôle assez bien le COVID-19 jusqu'à présent. Le gouvernement turc a commencé à prendre des précautions dès le début de la propagation du virus et la population turque est également très consciente de la situation. Par conséquent, je pense qu'elle sera totalement maîtrisée et résolue dans un avenir proche. Nous savons à quelle vitesse ce virus peut se propager grâce aux exemples que nous avons vus, comme la Chine ou l'Italie. La Turquie, en tant que nation, a pris des mesures lorsque la situation l'exigeait, notre pays a pris des mesures avant qu'il ne se propage largement. Alanar est une filiale de Tekfen Holding, et Tekfen a également pris la décision de travailler à domicile autant que possible pendant un certain temps, à partir de cette semaine. Cela signifie que les personnes qui travaillent au bureau font désormais leur travail à domicile. Nous sommes en contact avec nos partenaires commerciaux en Europe. Je pense que la situation actuelle s'y redressera à terme, comme cela s'est produit en Chine ».

Comme Gokyigit voyage beaucoup pour Alanar, il se rend souvent en Europe. Bien qu'il ne se soit rendu dans un pays européen qu'une semaine auparavant, le monde d'alors et le monde d'aujourd'hui lui semblent complètement différents : « Le virus se répand si vite en Europe, surtout ces derniers jours. J'étais en Europe de l'Ouest il y a un peu plus d'une semaine, la situation est certainement totalement différente en ce moment. Je sais que tous nos clients travaillent maintenant chez eux. Alanar fait partie d'un grand groupe en Turquie et nous nous préparons à différents types de scénarios. C'est une bonne chose que le coronavirus soit au moins partiellement contrôlé en Extrême-Orient en ce moment, qui est aussi l'un de nos principaux marchés », explique M. Gokyigit.

Il a bon espoir que la saison des cerises en Turquie puisse se poursuivre comme d'habitude : « La cerise est l'un des principaux fruits frais de Turquie que nous exportons également. Cette saison commencera relativement tôt, en mai. Comme le coronavirus est contrôlé en Turquie pour le moment, je pense que le virus n'affectera pas autant la saison des cerises et que nous devrions pouvoir exporter vers l'Europe également lorsque la première récolte arrivera ».

Bien que M. Gokyigit comprenne que les entreprises puissent être inquiètes, le facteur le plus important est pour lui l'aspect humain : « J'espère que le monde entier passera bientôt au travers du coronavirus. Nous avons parlé des entreprises ici, mais n'oublions pas que des vies humaines sont touchées partout dans le monde. La vie humaine est la chose la plus importante et je crois que nous pouvons tout surmonter avec la coopération et un comportement conscient. Nous espérons que tout le monde restera en sécurité tant que le virus n'aura pas été vaincu », conclut-il.

Pour plus d'informations : 
Yigit Gokyigit
Alanar
Tél. : +90 549 804 87 56
yigit.gokyigit@alanar.com.tr    
www.alanar.com.tr  

 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)