Formation en cours de la première association sud-africaine de cultivateurs de kiwis

Le marché européen vide exerce une forte pression sur les premiers kiwis sud-africains

La saison du kiwi d'Afrique du Sud a commencé cette année, le 15 février, un mois avant tous les autres producteurs de l'hémisphère sud.

« L'Europe a réclamé des kiwis et s'est battue pour les trouver. Les fortes gelées survenues pendant la floraison en mai de l'année dernière ont entraîné une faible récolte de kiwis jaunes dans l'hémisphère nord cette année. Lorsque l'Afrique du Sud a commencé à vendre cette année, il n'y avait pratiquement rien sur le marché ce qui a créé une très bonne opportunité », explique Peter Turner, qui gère le cultivar italien Soreli en Afrique du Sud.

« Il y a plus de possibilités que les gens ne le pensent s'ils font leurs devoirs »
« Il y a des années, nous avions prédit que l'Afrique du Sud pourrait être le premier acteur de l'hémisphère sud et cette année, l'industrie a commencé environ un mois avant les autres producteurs de l'hémisphère sud ».

Il en résulte un fret aérien de kiwis plus élevé que d'habitude, qui est sur le marché depuis lors, ainsi qu'un fret maritime qui prend entre 14 et 30 jours selon la destination (il y a beaucoup de commerce régional vers des endroits comme l'île Maurice et le Kenya).

Toutefois, il insiste sur le fait que de bons rendements ne sont garantis que dans les zones de culture appropriées avec le bon cultivar, une question sur laquelle la clarté s'est faite ces dernières années. « Il y a plus d'opportunités que les gens ne le pensent s'ils font leurs devoirs ».


Vergers de kiwis Soreli à Waboomskraal, dans le sud du Cap (photo fournie par Peter Turner).  

« Nous pouvons continuer à fournir des kiwis jaunes jusqu'à la fin juin grâce à une fenêtre de maturation à travers le pays, qui commence à White River, au Mpumalanga, à la mi-février et se poursuit jusqu'à la fin mars à Grabouw ou Waboomskraal près de George dans le sud du Cap, soit une différence de six semaines sur la même variété ».

Les producteurs pourraient penser que c'est là que commence et se termine la saison des kiwis sud-africains : en tant qu'ouverture de la saison du Sud, mais Peter n'est pas d'accord.

« Je pense qu'avec le temps, l'industrie se développera et deviendra plus confiante, elle sera capable de rivaliser plus longtemps. Nous sommes en mesure de proposer des kiwis de très bonne qualité, car nous avons beaucoup d'heures d'ensoleillement ».

Opportunités dans le domaine du stockage à froid
« L'industrie du kiwi jaune ne couvre que 150 ha, la récolte est terminée en un clin d'œil, ils ne peuvent pas soutenir les ventes de retour et aucun fruit n'est conservé dans les entrepôts frigorifiques ».

« Certaines variétés de kiwis jaunes peuvent être conservées en chambre froide pendant cinq à sept mois pour prolonger la saison de commercialisation. Actuellement, en Afrique du Sud, les kiwis sont cueillis, emballés et vendus ».

Ce que les producteurs doivent encore perfectionner, selon lui, c'est la récolte dans des conditions plus chaudes que leurs homologues de Nouvelle-Zélande, par exemple, mais chaque année, la qualité à l'arrivée s'améliore et de l'argent a été mis de côté pour la recherche post-récolte en collaboration avec un certain nombre d'exportateurs et le Forum des exportateurs de produits frais (FPEF).

Peter rapporte que certains de leurs agents chinois ont constaté une très forte demande de kiwis dans les ventes en ligne en Chine ; les kiwis contiennent 2,5 fois plus de vitamine C que les oranges. 

Quant à l'effet du coronavirus sur les exportations de kiwis, il souligne que le marché était de toute façon tellement vide que la forte attraction de l'Europe aurait existé avec ou sans l'épidémie.

L'industrie du kiwi en phase de consolidation
L'industrie est entrée dans une période de consolidation dans les domaines où les cultivars jaunes se sont révélés efficaces. On assiste à une expansion des plantations alors que de jeunes vergers entrent en production, ce qui entraîne une augmentation des volumes d'une année sur l'autre.

Si des marchés potentiellement lucratifs comme le Japon, la Corée et Taïwan ne sont pas ouverts aux kiwis d'Afrique du Sud, d'autres pays d'Extrême-Orient, du Moyen-Orient et d'Europe le sont. 

Cependant, l'exportation vers de nouveaux marchés serait bénéfique étant donné la croissance potentielle du volume et c'est pourquoi un processus est en cours pour mettre en place la toute première association de producteurs de kiwis sud-africains. 

Cette organisation représenterait l'industrie auprès du gouvernement, mais Peter aimerait également voir les consommateurs sud-africains obtenir plus de valeur pour les prix élevés qu'ils paient actuellement pour les kiwis.

Pour plus d'informations : 
Peter Turner
Variety Innovation B.V. (EU)
Tél. : +27 82 894 5938
peter@sorelikiwi.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)