Une demande plus élevée pour les légumes que pour les fruits

Les prix intérieurs des pommes à leur plus bas niveau depuis 10 ans, l'Afrique du Sud assouplit les restrictions de blocage

L'Afrique du Sud a annoncé que ses restrictions de verrouillage passeront du niveau 5 - avec des réglementations parmi les plus strictes au monde, dont l'interdiction de la vente de cigarettes et d'alcool - au niveau 4, à compter du 1er mai.

L'assouplissement des restrictions commence à partir de vendredi, mais un couvre-feu de 22h00 à 5h00 a été introduit (et les ventes d'alcool restent interdites). 

L'impact économique de ce verrouillage est loin d'être clair, mais un analyste financier de Johannesburg qualifie d'ahurissant le nombre de clients contactant les banques pour obtenir une aide financière.

Un changement qui devrait profiter à l'économie et en particulier à la chaîne d'approvisionnement en légumes, puisque les livraisons de fast-food et de restaurants sont de nouveau autorisées.

Les commerçants ont signalé que les prix des produits de base comme les avocats ont repris sur les marchés depuis le week-end de Pâques (le prix moyen des avocats a augmenté de 8 % au cours de la semaine dernière).

Exposition de pommes au marché des produits frais de Johannesburg (photo fournie par Adrihan Kruger)

Si le verrouillage a permis de bonnes surprises (une forte hausse de la demande d'ananas sur deux mois a entraîné un doublement du prix au cours du mois d'avril), les pommes ont été très durement touchées. 

Le prix des pommes s'effondre
Il y a deux semaines, le prix des pommes était encore à R4 (0,2 euro) le kilogramme, mais la semaine dernière, il a chuté de 59 % pour atteindre le prix de R1,64 (0,08 euro) le kilogramme, le plus bas depuis dix ans et 76 % inférieur au prix local des pommes l'année dernière.

La récolte des pommes touche à sa fin - les producteurs signalent de très bonnes couleurs sur les bicolores tardives comme la Pink Lady/Rosy Glow) - mais les consommateurs semblent se méfier des fruits à peau comestible, ce qui entraîne une très faible demande de pommes.

Cette semaine, clôturée par deux jours fériés, la demande a repris de la vigueur, selon plusieurs commerçants.

Les poires sont actuellement presque quatre fois plus chères, à R6,55/kg.

La demande des consommateurs pour les légumes a été plus forte en raison du début de l'hiver et de la neige dans les montagnes Drakensberg et Maluti. 

Le prix des tomates a cependant chuté de 30 % la semaine dernière.

Libérer les ports des produits importés mais non essentiels
Selon un responsable des opérations de l'industrie des agrumes, le véritable avantage de l'assouplissement de l'économie sera, espérons-le, de permettre la libération des ports.

L'un des défis à l'exportation a été de faire passer les produits par le port, les autres produits importés n'étant pas dédouanés. Avec le retour à la normale, ces autres produits peuvent également être traités, ce qui contribue à l'efficacité des ports.

Le transport des travailleurs : un casse-tête pour certains producteurs
Les restrictions sur les transports publics sont assouplies, mais l'impact de cette mesure n'est toujours pas clair pour les agriculteurs.

En l'absence de taxis et de bus publics pour transporter les travailleurs vers les exploitations, de nombreuses fermes ont dû prendre le relais et assurer elles-mêmes le transport. La limitation de la capacité de transport de passagers a entraîné une augmentation du nombre de trajets pour transporter le même nombre de travailleurs, et les frais de transport ont constitué une dépense importante et imprévue pour de nombreux agriculteurs.

Les conséquences d'un assouplissement des restrictions ne sont toujours pas claires. Certains agriculteurs ont demandé à leurs travailleurs d'organiser leur propre transport à partir de lundi prochain, mais signalent également que les chauffeurs de taxi ne sont pas disposés à effectuer des trajets avec la capacité requise de 70 % de passagers.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)