Gérard Lliso, Select Agrumes :

« Avec le confinement, un système conséquent de livraison à domicile s’est mis en place et risque de perdurer »

Alors que la fermeture des marchés a fortement impacté certains professionnels de la filière Fruits et Légumes au début du confinement, ces derniers semblent aujourd’hui s’être adaptés à la crise : « Beaucoup de professionnels de la filière ont réussi à tirer leur épingle du jeu en cette situation exceptionnelle. Malgré la fermeture des marchés, nombreux sont nos clients qui ont été fortement sollicités par les consommateurs finaux pour organiser un service de livraison. En effet depuis le confinement, un système de livraison s’est rapidement mis en place et connait aujourd'hui un franc succès. A tel point que certains clients, habitués à vendre sur les marchés, nous ont confié qu’ils maintiendraient peut-être cette activité de livraison après le confinement. Bien que cela leur demande davantage de contraintes entre les préparations de commandes et les tournées de livraison, l’activité serait en somme plus rémunératrice. C’est une toute autre façon de travailler mais qui, au final, leur permet de gagner plus », explique Gérard Lliso, gérant de la société Select Agrumes.

« Nous avons maintenu le même courant d'affaires que d’habitude »
Selon Gérard, la filière Fruits et Légumes de Rungis s’est bien adaptée à la crise sanitaire. « En ce qui nous concerne, les ventes sont différentes, elles sont beaucoup plus détaillées, mais nous avons maintenu notre chiffre d’affaires. Les produits les plus plébiscités sont ceux qui sont réputés comme particulièrement bénéfiques pour la santé, ou chargés en vitamines C comme les oranges, les citrons, les bananes ou les avocats. On peut donc dire que les ventes se sont maintenues, et certaines voire meilleures qu’avant... »

Alors qu’il avait été question au début du mois d’avril de fermer le marché de Rungis tous les lundis pendant la période critique du pic de la pandémie, l’idée a été revue et seul le lundi 6 avril fut concerné par cette mesure...

« Le 11 mai, l'activité sur le MIN ne devrait pas augmenter de manière drastique » 
Lundi 11 mai sera donc le jour où le confinement tel qu’il s’applique aujourd’hui en France sera levé. Selon Gérard, cela ne devrait pas causer trop d’impact, au début en tout cas, sur le marché de Rungis.

« Les restaurants seront toujours fermés et tous les marchés ne pourront pas rouvrir. Même si certaines écoles maternelles accueilleront de nouveau les enfants, beaucoup de parents, par crainte du risque toujours présent de contamination, risquent de récupérer leurs enfants à l'heure du déjeuner... L'activité ne devrait donc pas augmenter de manière drastique. »

« Pour ma part je trouve qu’il y a beaucoup de contradictions dans les mesures que le gouvernement a choisi de mettre en place. Les grandes surfaces sont restées ouvertes, et depuis peu les jardineries, magasins de bricolage, alors pourquoi ne laisse-t-on pas les restaurants reprendre le travail dans la mesure où certains seraient capables d'aménager leurs espaces pour respecter les mesures de distanciation ? Certains établissements se proposent pourtant d’accueillir 50 % de leur clientèle en espaçant bien les tables les unes des autres. Cela leur permettrait au moins de reprendre une partie de leur activité. Car malgré les nombreuses aides accordées par le gouvernement, beaucoup de restaurants pourraient ne jamais se relever et mettre la clé sous la porte. Ce qui est bien dramatique... »


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)