La récolte des cerises commence dans les montagnes d'Alicante, en Espagne, où, pour le moment, le temps plutôt clément permet un travail sans problèmes majeurs. C'est une bonne nouvelle, étant donné que dans de nombreuses régions productrices de l'arc méditerranéen, la production est limitée par l'impact des pluies, de la grêle, du gel ou du manque de cueilleurs dû à la pandémie de coronavirus.

« Heureusement, la production de l'IGP Montañas de Alicante est très concentrée et aucun problème d'approvisionnement n'est à prévoir, ni en raison de problèmes de production ni par manque de main-d'œuvre, puisque les travailleurs vivent dans la région. Toutefois, les coûts de production augmenteront en raison des restrictions à la mobilité des travailleurs », déclare Silvia Madrueño, directrice du développement commercial et du marketing de Sunrise Fruits Company, spécialiste en produits biologiques espagnols depuis 2002. Cette entreprise se consacre à la recherche de solutions d'exportation pour les exploitations agricoles familiales axées sur la production biologique de fruits et légumes, notamment le chou frisé, les melons, les figues ou les cerises, entre autres.

« Nous travaillons avec une famille de producteurs de cerises biologiques. C'est une ferme avec une très bonne production que nous exportons déjà vers les supermarchés et les distributeurs européens. Elle est actuellement gérée par une deuxième génération », explique Silvia Madrueño. « Cette famille de producteurs agricoles a mis en œuvre des méthodes biologiques par conviction, bien qu'elle ait encore des cultures en cours de conversion qui sont commercialisées comme conventionnelles ».

La récolte de ces cerises exclusives est généralement effectuée entre la semaine 20 et la semaine 28. « Nous commençons par les variétés Burlat et Red Pacific, qui sont suivies par les Prime Giant, Starking, Van et Sweet Heart. Les variétés les plus importantes en termes de volumes sont la Prime Giant et la Sweet Heart. L'exploitation se trouve dans une zone dotée d'un microclimat qui garantit ou facilite la récolte de calibres supérieurs à 24. Les 26 et 28 sont les plus courants, mais des variétés comme la Sweet Heart peuvent atteindre jusqu'à 30 et 32 avec une très bonne couleur et un Brix élevé, même dans celles où le rouge n'est pas aussi intense », explique Silvia Madrueño. Le produit est conditionné en vrac dans des boîtes en carton de 2 et 5 kg, en plus des boîtes IFCO et d'autres formats demandés par les clients.

« Nous mettons en œuvre une bonne gestion agronomique pour que les cerises aient une durée de conservation suffisamment longue afin de pouvoir arriver en bon état dans les magasins. Nous prolongeons la durée de conservation sans aucun impact sur la qualité du fruit. Nous proposons un produit traditionnel, biologique et protégé par une IGP, cultivé dans un microclimat qui lui confère des qualités uniques, de sorte que nous ne sommes pas en concurrence à grande échelle ; nous nous concentrons sur les clients qui recherchent cette exclusivité. Bien que nous exportions la plus grande partie de la production, nous sommes intéressés à travailler sur le marché intérieur, en mettant en avant la proximité du produit, qui est en accord avec la philosophie biologique de ses producteurs ».

 

Pour plus d'informations : 
Silvia Madrueño (Directrice du développement commercial et du marketing) 
Sunrise Fruits Company
Tél. : +34 661 571 278
silvia@sunrisefruits.com 
www.sunrisefruits.com