Mark Vernooij, Urfruit :

« Le prix moyen des poires néerlandaises est juste cette saison, mais pas pour tous les producteurs »

La saison néerlandaise des poires 2019/2020 touche à sa fin. Mark Vernooij de Urfruit, fait le point sur la situation. « Cela a bien commencé, avec de bons fruits cueillis et des prix justes. Puis fin septembre/début octobre, les prix ont chuté, à tort, selon nous. Cela a été renforcé par des ventes aux enchères proposant des fruits dans des conteneurs périmés. Il est triste de constater que, en partie à cause de cela, une grande partie de l'argent durement gagné par les producteurs s'est évaporé. Ce n'est qu'en décembre que nous avons constaté une reprise prudente des prix, permettant ainsi de créer une atmosphère positive en janvier ».


Mark Vernooij et  ses collègues au Fruit Logistica à Berlin

Prix enchères versus prix conteneurs
« Malheureusement, cette reprise a été de courte durée. En février, nous avons vu des prix moyens d'enchères terribles. Alors que les prix conteneurs étaient bons aux Pays-Bas. La Belgique est restée plus ou moins au même niveau. Les coopératives sont à l'origine de cette pression sur les prix. Il est donc difficile d'obtenir le bon prix sur le marché. C'était, selon nous, une véritable honte. Surtout quand on sait qu'on avait plusieurs possibilités de vendre notre produit de manière équitable, en raison d'une récolte italienne moindre ».

« En mars, le coronavirus a frappé. Personne ne savait à quoi s'attendre. Les frontières se fermeraient-elles ? Les supermarchés resteront-ils ouverts ? Il n'y avait pas que des considérations sanitaires, il y avait aussi des questions économiques. Dès que la gravité de la situation est devenue évidente, nous avons procédé à diverses adaptations de notre station d'emballage et de ses alentours », explique Mark.

« Par exemple, les chauffeurs devaient rester dans leur véhicule, nous n'autorisions aucun visiteur extérieur, la décontamination continue des poignées de porte, etc. Puis, après la courte période d'accumulation, les commandes ont finalement commencé à bien circuler. Nous, notre personnel et nos partenaires, sommes fiers d'avoir pu fournir des poires aux gens en Europe. Chaque jour, en ces temps difficiles, en toute sécurité ».

Reprise
« En avril, il est apparu clairement que, par rapport aux années précédentes, le stock était nettement moins important. Cela a entraîné une forte hausse du marché. Des prix allant jusqu'à 0,90 € - 1,00 €/kg pour les poires stockées - c'est plus de 25-30 % plus élevé qu'une année normale. C'était un bon coup de pouce pour ceux qui avaient des poires, ou certaines, qu'ils n'avaient pas encore vendues. Malheureusement, cette hausse de prix - qui a assuré un bon prix moyen pour toute la saison - ne signifie pas que tout le monde a eu une année positive. De nombreux producteurs avaient vendu leurs fruits au début de la saison et ont donc obtenu un prix moyen nettement inférieur pour la saison ».

« Nous sommes maintenant dans la dernière phase de la saison. Nous continuerons à fournir nos clients jusqu'à la 31e semaine. Dans cette phase, les volumes et les prix sont fixés. Il s'agit de bien remplir tous les contrats. Il y a parfois une cellule problématique. A part cela, la qualité des poires se maintient. Leur durée de conservation et leur couleur sont encore bonnes ».

Toute l'année
« Il y a eu beaucoup de mue dans les vergers cette année. Cela a suscité beaucoup d'inquiétudes. Il y a généralement de grands groupes d'ouvriers qui « éclaircissent » les arbres en juin. Pas cette année. Nous n'avons pas besoin d'éclaircir nos propres vergers. Dame Nature a fait la plus grande partie de l'éclaircissage pour nous. Il semble que les fruits que nous voyons maintenant suspendus sont ceux qui resteront. Il est encore tôt, mais avec les connaissances que nous avons maintenant, nous ne nous attendons pas à une grosse récolte. Dans l'état actuel des choses, nous commencerons avec nos variétés de poires précoces à partir de la semaine 31/32. Cela signifie que nous pouvons de nouveau relier les saisons. Nous pouvons donc fournir des poires à nos clients tout au long de l'année », conclut Mark.

Pour plus d'informations : 
Mark Vernooij
Urfruit
45 Marketing
6921 RE Duiven, Pays-Bas
Tél. :  +31 (0) 575 472 473
m.vernooij@urfruit.nl 
www.urfruit.nl 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)