Ramón Pascual, de Summerfruit : « Il y aura davantage de pénuries de fruits à noyau en juin et juillet »

« Les bons prix des cerises ne compensent pas les volumes perdus »

Les pluies, les gelées et la grêle dans la plupart des régions productrices de cerises en Espagne, d'El Jerte à Alicante, Tarragone et Lérida, entre autres, ainsi qu'en Italie et en France, ont provoqué une pénurie notable de fruits sur les marchés européens.

« La campagne a été très difficile jusqu'à présent, car nous n'avons pratiquement pas de production », explique Ramón Pascual, du service commercial de Summerfruit, basé à Fraga, Huesca. « En plus des complications dues à la mobilité limitée des travailleurs en raison de la crise sanitaire COVID-19, il a plu quatre fois plus que d'habitude. Il semblait que le temps allait s'améliorer en juin, mais les pluies et la grêle n'ont pas encore cessé. Chaque fois que nous commençons avec une nouvelle variété, il pleut à nouveau et cela gâche tout ».

L'offre était déjà plus faible cette année en raison de la baisse des rendements, mais les pluies ont encore réduit les volumes commercialisables et ont affecté la qualité des fruits en général.

Selon M. Pascual, le niveau des prix est très bon, « bien qu'il ne compense pas les volumes perdus, puisque nous ne pouvons utiliser que 40 % des fruits que nous avons récoltés en raison de problèmes de qualité. Il y a des variétés qui n'ont en fait pas été récoltées ».

La Turquie commence maintenant sa récolte de cerises et va trouver un marché avec peu de concurrence en Europe. Les récoltes en Allemagne, en Autriche et au Royaume-Uni commenceront également bientôt.

« En général, il existe un déficit dans l'offre de fruits sur les marchés européens qui touche les fruits à pépins, les fruits à noyau, les agrumes ou les pastèques, ce qui entraîne une forte demande », explique Ramón Pascual. « À la fin de cette semaine, nous commencerons à commercialiser des nectarines, des pêches, des pêches du Paraguay et des abricots. À Lleida, nous prévoyons que la récolte de fruits à noyau sera de 20 à 30 % inférieure à celle de l'année dernière, principalement en raison des basses températures enregistrées ce printemps. Le manque de pêches, de nectarines et de pêches du Paraguay sera particulièrement sensible aux mois de juin et juillet ».

Bien que Summerfruit soit généralement présent avec ses cerises sur des marchés lointains, tels que Singapour, Hong Kong, la Thaïlande, Dubaï, Kuala Lumpur, les Émirats arabes unis, le Canada ou l'Afrique du Sud, cette année, étant donné la faiblesse de l'offre, il se concentrera principalement sur les marchés proches en Europe. « Cette année, nous n'avons pas la possibilité de prendre des risques. En Europe, les prix payés pour les fruits sont bons et ils sont vendus et placés dans les rayons des supermarchés dans les 72 heures. En dehors de cela, nous respecterons nos engagements à l'étranger ».

Pour plus d'informations : 
Ramón Pascual
Summerfruit
Ctra. Nacional 221, km 329
Fraga, Huesca. Espagne
Tél. : +34 974453915
ramon@summerfruit.es 
www.summerfruit.es 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)