La coopérative Hoogstraten concentre sa mission et sa vision sur les années à venir

Beaucoup de choses ont changé chez Hoogstraten ; depuis le début de cette année, Hans Vanderhallen est le nouveau directeur, des travaux sont en cours pour aménager un nouveau bureau et la coopérative s'est dotée d'une nouvelle mission et vision pour clarifier la stratégie. L'énoncé de la mission est le suivant : « Façonner ensemble un avenir durable pour les fruits et légumes frais grâce à un savoir-faire et des services de haute qualité. » « Cette courte phrase a beaucoup de substance », explique le président Dirk Van den Plas, qui a passé beaucoup de temps avec le conseil d'administration d'Hoogstraten.

Hans Vanderhallen et Dirk Van den Plas

« La clé de la mission réside dans le mot « ensemble », qui inclut les parties prenantes et les producteurs. Mais nous voulons également impliquer les clients et notre personnel », explique Hans Vanderhallen. « Cela vaut également pour la durabilité. Lorsque nous parlons de durabilité, nous ne parlons pas seulement d'énergie et de méthodes de production, mais aussi d'opérations commerciales. Plus loin dans la mission, nous parlons de savoir-faire et de service. Il s’agit de développer des connaissances et une expertise pour attirer les bonnes personnes et leur donner l'envie d’y développer les leurs au service de nos producteurs et acheteurs. »

Numérisation
La coopérative mettra également fortement l'accent dans les années à venir sur le rapprochement des producteurs afin qu'ils partagent leurs connaissances et leur expertise. « Nous voulons passer d'une coopérative de commercialisation traditionnelle à un centre de connaissances ouvert », explique Dirk et Hans. « Avec REO et BelOrta, nous avons lancé un ambitieux projet de numérisation sous l'égide de LAVA. Dans la première phase, nous construisons un assistant numérique avec lequel nos producteurs peuvent enregistrer des données, puis les utiliser pour optimiser leurs opérations commerciales et enfin de les partager avec leur coopérative, leurs collègues producteurs et d'autres acteurs de la chaîne. Dans les prochaines étapes, nous voulons également améliorer l'interaction avec nos acheteurs et nos processus commerciaux internes grâce à cette plateforme et la rendre pérenne. »

« Nous avons remarqué que nos producteurs veulent passer à un niveau supérieur et nous pouvons y jouer un rôle majeur en tant que coopérative. Il existe d'innombrables groupes d'étude, mais nous voulons donner au partage des connaissances une dimension supplémentaire. Le producteur du futur sera sans aucun doute encore plus concerné par les données. Nous sommes convaincus que travailler ensemble nous rend plus forts », déclare Hans.

Concentration et spécialisation
« En regardant les opportunités futures, il y a l'opportunité d'élargir notre offre. Cependant, nous réalisons également que notre gamme de produits limitée nous permet de nous concentrer de manière optimale, de nous spécialiser et d'innover. L'élargissement de notre gamme se fera donc dans un premier temps avec des produits complémentaires à notre offre actuelle de fraises, tomates et poivrons. Par exemple, ces dernières années, nous avons ajouté des fruits rouges, ce qui crée des opportunités commerciales en les combinant avec nos fraises. En ce qui concerne les tomates, nous avons tous les parfums, couleurs et saveurs. Notre tâche est d'unir la diversité des produits et de nos producteurs. Ils sont tous leurs propres besoins et attentes et en tant que coopérative, nous devons veiller à ce qu'il y ait de la place pour chaque producteur et chaque produit et qu’ils se renforcent mutuellement. »

« La vente aux enchères n'a fait que s'améliorer »
Bien que l'innovation soit très importante pour l'avenir, le directeur préconise également de regarder du côté des choses qui fonctionnent déjà bien. « Le meilleur exemple est la vente aux enchères. La fin de l'enchère a été annoncée tant de fois, mais à ce jour, nous voyons que l'enchère fait vraiment son travail. » Dirk souligne que la vente aux enchères n'a fait que s'améliorer. « C'est se méprendre si nous pensons que la vente aux enchères est la même que dans les années 80. Tant de choses ont changé, comme les ventes par lots et les préventes. Nous regardons beaucoup plus ce que l'acheteur veut et nous le proposons via la vente aux enchères, afin qu'il puisse créer de la valeur ajoutée pour ses clients. »

Le producteur Mark van Aert sur le passage de CLTV Zundert à  Hoogstraten
La coopérative Hoogstraten travaille avec la coopérative néerlandaise CLTV Zundert depuis des décennies et depuis l'année dernière, pratiquement tous les producteurs sont passés conjointement chez Hoogstraten. « C'était une étape logique pour moi de passer à Hoogstraten », explique le producteur de fraises Mark van Aert. « Les produits sont commercialisés par Hoogstraten depuis des années et CLTV Zundert n'était qu'un lieu de service. Je connaissais la façon de travailler, la façon de manipuler et les exigences de qualité qui sont imposées aux produits et j'en ai toujours été très satisfait. »

Le producteur de fraises Mark van Aert

Un point important que Van Aert accorderait à la coopérative est l'attention portée à la fraise en pleine terre. « J'ai toujours été un cultivateur d'extérieur et ces dernières années, beaucoup de cultures couvertes ont été ajoutées, de sorte que les fraises d'extérieur ont été un peu repoussées. Heureusement, la coopérative Hoogstraten est toujours à l'écoute de ses producteurs et ils sont occupés à remettre l’accent sur la fraise d'extérieur. »

« Je n'ai jamais douté de mon passage chez Hoogstraten, mais je ne le recommanderais pas à certains producteurs. C'est une façon de travailler qui ne convient pas à tout le monde. Les exigences de qualité sont à un niveau élevé et tous les producteurs ne peuvent pas ou ne veulent pas répondre à ces exigences qui renforcent la position d'Hoogstraten sur le marché. Maintenant qu'il y a beaucoup d'économies d'échelle sur le marché, il est important d’y avoir deux parties fortes, telles que The Greenery et Hoogstraten. Nous allons avoir de plus en plus de contacts directs avec le détaillant, mais je dirais que nous devrions le faire par le biais des coopératives », conclut Mark.

Assemblée générale annuelle
L'entretien avec Hans Vanderhallen, le président Dirk Van den Plas et le producteur de fraises Mark van Aert a eu lieu en réponse à l'assemblée générale de la coopérative Hoogstraten de début juin. Les états financiers de 2019 ont été approuvés lors de la réunion. Les comptes annuels au 31/12/2019 se sont traduits par un bilan total de 47 289 317,09 € et un bénéfice à affecter de 851 656,85 €. L'assemblée générale a approuvé à l'unanimité la proposition de répartition des bénéfices en versant un dividende de 19 548 € (6 %) au capital et en ajoutant 832 108,85 € aux autres réserves. Un remboursement coopératif de 0,95 % sur les ventes de 2019 était également prévu pour tous les producteurs.

Pour plus d’informations :
Hans Vanderhallen
Dirk Van den Plas
Coopérative Hoogstraten  
Loenhoutseweg 59 (Safe Z.1 - 1050)
2320 Hoogstraten, Belgique
Tél. : +32 33 40 02 11
info@hoogstraten.eu
www.hoogstraten.eu

 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)