Matthijs Nijhoff, TripleF Fruit :

« Heureusement, l'importation des pommes néo-zélandaises se trouve entre les mains d'un nombre limité d'opérateurs »

La saison bat son plein chez TripleF Fruit aux Pays-Bas. Les premières pommes Gala et Braeburn sont arrivées de Nouvelle-Zélande la semaine dernière. L'importateur a maintenant reçu des pommes Pink Lady® de la famille Taylor également. Le directeur de l'entreprise, Matthijs Nijhoff, nous fait part de sa vision du « commerce de pointe » de la Nouvelle-Zélande.

« Heureusement, cette importation, qui est d'un volume important, est encore entre un nombre limité de mains. Nous recevons des volumes suffisants cette année. Nous travaillons avec cette entreprise familiale depuis plus de dix ans ».


Pink Lady® 

Moins de Braeburns, davantage de Pink Lady®, Royal Gala, et Queen
« L'année dernière, un grand destinataire européen a reçu beaucoup trop de pommes Braeburn. Cela a rendu la saison très difficile pour tout le monde. Il était difficile d'obtenir un prix réaliste pour ces meilleures pommes. Ainsi, beaucoup de nos producteurs ont décidé de remplacer certaines pommes Braeburn par d'autres variétés. Il s'agit notamment de la Pink Lady® et de la Royal Gala », explique Matthijs. « Les pommes Pink Lady® de la famille Taylor sont fantastiques, comme vous pouvez le voir. Cette famille est, à juste titre, l'une des meilleures productrices et emballeuses au monde. Les volumes de Pink Lady® de Nouvelle-Zélande, ainsi que du Chili et d'Afrique du Sud, sont plus importants que l'année dernière. C'est aussi notre approche ».

Selon le directeur, le coronavirus ne pose pas de problèmes importants pour les fruits d'outre-mer. « La pandémie de coronavirus a causé un minimum d'entraves de la part de l'Afrique du Sud, de l'Argentine et du Chili. En revanche, le blocage complet en Nouvelle-Zélande a entraîné un retard dans les capacités de conditionnement. Heureusement, ils ont réussi à maîtriser la situation en deux semaines ».


Pommes Queen néo-zélandaises. 

Les gens ont besoin les uns des autres partout dans le monde
Lorsqu'on lui demande comment les stocks européens affectent la demande de fruits d'outre-mer, Matthijs répond : « Au début de l'année, il y a eu une réaction assez forte pour protéger les produits locaux. Nous n'avons pas pensé que c'était la bonne réaction. Il est certain que, compte tenu du verrouillage, nous pensons que vous devriez réaliser plus que jamais que les gens ont besoin les uns des autres dans le monde entier. Aujourd'hui, différentes parties ont décidé de s'impliquer. La demande est donc partiellement satisfaite. Le premier fruit que nous importons est séparé du stock européen actuel. En fin de compte, les consommateurs préfèrent un produit frais et savoureux plutôt qu'un produit vieux d'un an ».

Le directeur de TripleF Fruit est satisfait du marché actuel des fruits d'outre-mer. « Nous avons eu une bonne saison de fruits à noyau et de fruits tendres à l'étranger. Maintenant, nous avons beaucoup de fruits supérieurs d'outre-mer. Cette saison a également bien commencé. Les volumes demandés ont également été envoyés. Les conditions climatiques en Europe du Sud font que nous nous attendons également à une assez bonne récolte de fruits à noyau. Avec les fruits à noyau et les fruits à chair tendre, nous voyons que nous pouvons faire la différence, notamment avec les variétés spéciales. Au début de l'année, nous avons également renforcé notre division fruits rouges. Là, avec notre façon de travailler, il y a encore beaucoup de potentiel ».

« Les ventes de poires sont également excellentes. Il y a moins de poires européennes cette saison, mais celles que nous vendons ont une saveur et une durée de conservation nettement meilleures, et elles ont même été récompensées comme produit européen de l'année précédente. La demande a donc été tout simplement solide. Après tout, en offrant continuellement une mauvaise qualité, vous faites en sorte que les consommateurs deviennent incertains de votre produit et, selon notre expérience, nos poires d'outre-mer de bonne qualité, comme la Abate Fetel ou la Forelle, ont pris un coup à cause de cette incertitude ».


Pommes Royal Gala. 

« Retrousser nos manches et le faire ensemble »
En réfléchissant à la création de cette entreprise indépendante en 2013, Matthijs déclare : « On y parvient en tombant, en se relevant et en apprenant beaucoup. Les volumes que nous, en tant que TripleF Fruit, faisons, sont substantiels. Vous ne pouvez pas faire cela seul, mais avec une équipe solide. Nous travaillons dans le cadre de TripleF Fruit depuis plus de trois ans. Nous pouvons être partiellement satisfaits de la situation actuelle. Il serait étrange d'être satisfait à 100 % après sept ans, n'est-ce pas ? »

« Nous sommes très ambitieux et nous voulons prendre quelques mesures plus sérieuses avec nos producteurs et nos clients. Nos trois grands groupes de produits sont très ciblés. Nous en ajouterons peut-être d'autres à l'avenir. Mais, pour l'instant, nous voulons aller de l'avant avec ce que nous avons. Les entreprises familiales de nos partenaires de l'hémisphère sud connaissent une croissance plus rapide que les ventes à nos acheteurs européens habituels. Nous devons donc retrousser nos manches et avancer ensemble ».

Interrogé sur ses objectifs à long terme, l'homme d'affaires répond : « La crise du coronavirus a montré combien tout est fragile. KLM est en difficulté ; pratiquement tout ce qui est luxueux est en attente. Des entreprises extrêmement innovantes et avant-gardistes qui font du commerce frais sont maintenant, tout à coup, mises sous séquestre. Pour nous, chez TripleF Fruit, la leçon est la suivante : nous devons faire ce que nous aimons, ce pour quoi nous sommes bons. Nous devons essayer d'être, et de rester, les meilleurs dans ce domaine également ».

Pour plus d'informations : 
TripleF Fruit BV.
5b De Ooyen
4191 PB, Geldermalsen, Pays-Bas
Tél. : +31 (0) 881 851 000
info@tripleffruit.com  
www.tripleffruit.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)