Labinot Elshani, Landgard eG, sur la participation au Fruit Attraction à Madrid

« Nous nous félicitons de la reprise des forums commerciaux »

2020 promet d'être une année exceptionnelle en matière de salons professionnels. Comme de nombreux événements ont déjà été annulés ou reportés, d'autres se tournent vers des solutions virtuelles. Un salon qui continuera à se tenir à sa date initiale est le Fruit Attraction qui aura lieu à Madrid à la fin du mois d'octobre. Certains exposants allemands seront également présents, d'autres ont annulé leur participation.

FreshPlaza s'est entretenu avec Labinot Elshani, le président de Landgard eG. Landgard n'a pas réservé son propre stand au Fruit Attraction de cette année, mais participe au stand commun allemand du ministère fédéral de l'alimentation et de l'agriculture (BMEL), qui a été mis en place à l'initiative de la Bundesvereinigung der Erzeugerorganisationen Obst und Gemüse e.V. (BVEO), qui se tient pour la première fois au Fruit Attraction de cette année.


Labinot Elshani (Photo : © Landgard / Nikelowski)

Quelle est votre opinion sur la date du salon ? Pensez-vous qu'il aurait été judicieux de le reporter ou auriez-vous préféré une annulation ?
« Il existe des arguments en faveur des deux options mentionnées. Le facteur décisif est le développement du virus en Espagne et plus précisément à Madrid. Actuellement, la situation entourant la pandémie de coronavirus en Espagne s'atténue progressivement et dans certaines régions du pays, dit-on, les opérations de la foire reprennent avec une capacité réduite pour les participants. Messe Madrid part actuellement du principe que le « Fruit Attraction » peut se dérouler comme prévu - naturellement en respectant des mesures strictes de contrôle et d'hygiène. Globalement, on se félicite que le commerce international des foires reprenne progressivement, dans le cadre des possibilités offertes par la situation actuelle en matière d'infection et les mesures officielles qui en découlent. Si la situation devait se détériorer à nouveau, il faudrait alors y faire face de manière appropriée et responsable ».

Maintenant, à l'époque du coronavirus, que faut-il prendre en compte pour préparer le salon ? En quoi la préparation diffère-t-elle du déroulement normal des événements ?
« Bien sûr, la préparation de la foire commerciale diffère considérablement des années précédentes. En plus de nos propres mesures de protection, nous sommes principalement guidés par les exigences du parc des expositions de Madrid et du BMEL. Le Fruit Attraction doit se dérouler avec un nombre réduit de participants et dans le respect de mesures strictes de protection et d'hygiène telles que les règles de distance ou un nombre limité de participants par m². Cette année, les réunions de réseau d'accompagnement habituelles seront principalement numériques. Dans l'ensemble, il est important de mettre en œuvre les exigences du gouvernement espagnol ».

Considérez-vous les solutions virtuelles comme des alternatives ?
« En raison de la pandémie, la quasi-totalité de l'économie mondiale est actuellement en train de connaître un processus d'apprentissage rapide dans le domaine du travail numérique. Cela affecte naturellement aussi la conception des grandes foires internationales. Le salon de Madrid élargira son offre numérique pour le Fruit Attraction et, par exemple, fournira pour la première fois un service parallèle de rencontre électronique interentreprises pour permettre des échanges internationaux au niveau numérique également. Cette combinaison d'un événement de présence et d'un forum numérique est pour nous une perspective intéressante quant à la manière dont le secteur des salons internationaux va peut-être se développer à l'avenir dans son ensemble et même plus fortement qu'aujourd'hui. Toutefois, la numérisation du secteur des foires ne pourra jamais remplacer complètement l'échange direct avec les partenaires commerciaux et les clients sur le stand de la foire ».

Pensez-vous que de nombreux visiteurs étrangers viendront encore, même de plus loin ? Cela vaut-il la peine d'exposer ?
« Bien sûr, il y aura des visiteurs et aussi des exposants qui resteront loin du Fruit Attraction par peur du coronavirus. Il y a aussi des raisons compréhensibles et individuelles qui justifient cette décision. Néanmoins, nous sommes convaincus que même un forum réduit - sur place à Madrid et en ligne - sera de nouveau un lieu de rencontre important pour l'industrie internationale des fruits et légumes. Landgard ne peut pas et ne veut pas manquer cela dans le cadre de la position commune allemande. Notre société espagnole Landgard Espana aimerait tout particulièrement profiter de ce salon pour être à nouveau présente et gagner d'autres producteurs à adhérer à la coopérative de producteurs Landgard. L'un des derniers messages clés sera que la force d'une coopérative en tant que système social ayant des liens étroits avec les producteurs et les clients est particulièrement évidente en temps de crise ».

Concernant l'avenir et les relations : comment votre entreprise se prépare-t-elle à l'« économie à 1,5 mètre » ?
« Landgard fait tout son possible pour protéger et informer au mieux les employés, les producteurs et les clients. En plus des règles bien connues en matière de distance et d'hygiène, les mesures comprennent, par exemple, une situation de bureau flexible incluant l'utilisation du « bureau mobile », l'achat et la distribution centralisés de masques et de désinfectants et l'introduction de masques obligatoires dans certaines zones de travail ».

Pour plus d'informations : 
Nina Keune
Landgard Service GmbH
Veilingstraße T1200
47638 Straelen - Herongen
Allemagne
Tél. : +49 2839 59-1127
Cell. : +49 162 2045670
Nina.Keune@landgard.de 
www.landgard.de    


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)