François Bellivier, Capexo :

« Notre nouvelle barquette home compostable est un atout dans un contexte où le marché de l’avocat est saturé »

Alors que les avocats se sont vendus à des prix plutôt élevés pendant le confinement, le marché a totalement changé depuis quelques semaines. « Nous faisons actuellement face à une offre péruvienne extrêmement importante. Le marché européen peut absorber par semaine entre 500 et 530 containers d’avocats toutes origines confondues. Or, le Pérou a envoyé en moyenne sur les 4 dernières semaines 600 containers à lui tout seul. Nous avons même eu un pic à 707 containers au départ du Pérou semaine 21 et à l’arrivée en Europe semaine 24. C’est un nouveau record dans toute l’histoire de l’avocat, puisque ce volume constitué d’une seule origine est le même que le plus gros volume jamais importé, toutes origines confondues », explique François Bellivier, directeur du développement de Capexo.
 
La France étant le plus gros consommateur d’avocats en Europe, elle se retrouve particulièrement concernée par ce phénomène de surabondance : « Les pays européens travaillent avec des programmes qu’ils respectent bien. Quand ils se retrouvent avec un surplus de marchandise, leur porte de sortie est souvent la France. Donc aujourd’hui et notamment sur le marché de Rungis, on se retrouve avec un volume très important d’avocats.


 
« Le pic de production du Pérou devrait être passé d’ici la fin de la semaine prochaine »
Face à cette situation, les prix se sont effondrés : « le marché s’est littéralement écroulé. Même pour la marchandise de première qualité, les prix pratiqués défient toute concurrence. Et même si à la fin de la semaine prochaine, le pic de production du Pérou devrait être passé, cette situation risque de perdurer encore quelques semaines, peut-être jusqu’à la fin du mois de juillet ».
 
Pour l’instant, François trouve que la qualité est bonne. Mais il précise que l’abondance de l’offre va induire des reports de stocks qui risquent à leur tour d’engendrer des problèmes de qualité.
 
« Avec la crise du Covid-19, nous voyons la demande de nos produits emballés augmenter »
Dans un contexte où le marché est saturé, la différenciation est importante : « Nous plaçons beaucoup d’espoirs dans notre nouvelle barquette home compostable. Elle représente clairement un atout dans cette situation où la concurrence se fait plus rude. En effet, nous sommes les seuls à proposer une barquette sans plastique et entièrement compostable. En plus de répondre à des attentes en termes de protection environnementale, elle est aussi en adéquation avec l’augmentation de la demande de produits emballés liée à la crise du Covid-19 ».


 
« La gestion des volumes par origine est primordiale par rapport à la gestion de l’animation et des promotions »
Selon François : « Il faudrait inciter les péruviens à réduire fortement les exportations ou du moins, à les reporter sur la fin du calendrier de production, comme ils l’ont fait en 2018. Cela en indiquant sur le moyen terme que le début de saison d’hiver devrait être moins chargé. Car si la situation actuelle est problématique, c’est majoritairement à cause de l’offre qui est démesurément forte. Nous avons en effet eu une superposition de l’offre entre la région d’Olmos - en retard du fait des restrictions liées au Covid-19 - et la région de Chavimochic. C’est ce qui fut la cause d’un pic de production en mai – mois où il y a déjà une forte production généralement – absolument phénoménal, avec en plus de cela, un marché US qui ne s’est pas ouvert ».
 
Pour écouler sur le marché un maximum d’avocats, les opérateurs de la filière ont dû s’organiser : « La grande distribution joue le jeu en faisant des promotions et nous avons tous été contraints de baisser nos prix, ce qui risque d’avoir un effet positif sur la consommation. Avec l’arrivée de la production chilienne que l’on sait déjà déficitaire, il est fort probable que face à une bonne consommation et une offre moindre, les prix augmentent ».


 
« Avec les plantations qui ne cessent d’augmenter, il faut développer la demande en Europe »
Par ailleurs, François souligne l’importance de l’enveloppe budgétaire allouée par la WAO au développement de la consommation d’avocats en Europe : « Bien que la demande croisse naturellement chaque année en Europe, il reste nécessaire d’augmenter le budget dédié à cet effet. Dans cet objectif, les Etats-Unis bénéficient de 80 millions d’euros pour 320 millions d’habitants. Alors qu’en Europe, marché de 450 millions d’habitants, c’est un budget d’un peu plus de 2 millions d’euros - également partagé avec le continent asiatique - qui est alloué. Or, avec les plantations qui ne cessent d’augmenter, nous risquons désormais de connaitre de nouveaux records d’arrivages et la nécessité de développer le marché va se faire de plus en plus pressante ».
 
Pour plus d'informations : 
François Bellivier
Capexo
Tél. : +33 1 41 73 23 00  
Cell. : +33 6 75 03 76 54 
f.bellivier@capexo.fr     
www.capexo.fr     


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)