Un départ solide, mais demande et prix en chute

La saison des pastèques en Grèce affectée par le temps

La saison des pastèques en Grèce a connu des moments difficiles, totalement étrangers à la pandémie de coronavirus. Bien que le temps semblait idéal au début de la saison, il s'est dégradé et la demande a chuté en conséquence.

Après un début solide, la saison de la pastèque en Grèce a dû faire face à une baisse de la demande et des prix, explique Christos Varvaresos, le producteur grec de fruits. « La saison de la pastèque a connu un bon début avec une forte demande et des prix élevés pour les producteurs. Ceci est principalement dû au très beau temps en Europe et à une brève période de chaleur extrême, qui a fait monter en flèche la demande de pastèques. Par la suite, la demande de pastèques, et donc les prix, ont baissé, ce qui a entraîné un engorgement des exportations et un retard dans la récolte sur le terrain. La nature des pastèques est que lorsque le moment est venu de les récolter, il faut le faire dans un délai de trois à quatre jours maximum, après quoi nous avons des problèmes de surmaturation et ça n'est pas souhaitable pour le client ».

En cultivant les pastèques, tout semblait parfait pour les quatre variétés que Greek Fruits exporte : « Pendant toute la période de croissance, le temps a été agréable et franchement idéal. Cela a permis à nos champs d'avoir un bon rendement. Nous produisons principalement quatre variétés de pastèques, qui se répartissent en deux catégories, les pastèques longues et les pastèques rondes. Les pastèques longues sont les variétés Samantha et Cleopatra et les rondes sont les Florida et Obla. Nous exportons ces quatre variétés dans toute l'Europe. Nous visons la qualité parfaite en coopérant avec nos producteurs, en travaillant exclusivement pour nous, en contrôlant les pesticides utilisés - si nécessaire - et en veillant à ce qu'ils soient utilisés correctement et au bon moment »,explique M. Varvaresos.

Au début de la saison des pastèques, le plus grand défi semblait être la fermeture des frontières, mais cette faible demande est en fait coupable d'avoir rendu la saison bien pire. « À en juger par les années précédentes, nous nous attendions à une bonne saison, mais le temps n'est pas de notre côté, car il doit être chaud ou mouvant pour que les consommateurs veuillent des pastèques. Même si la récolte est à son meilleur pic, les exportations sont limitées en raison du mauvais temps et des températures moyennes à basses pour cette période de la saison dans toute l'Europe. Notre principale crainte était la fermeture des frontières pendant la pandémie, mais le temps s'est avéré être notre plus grand ennemi. Toute cette situation de mauvais temps entraîne une faible demande ». déclare M. Varvaresos. « La logistique n'a pas été un problème jusqu'à présent, mais à mesure que l'été s'intensifie et que l'attention des sociétés de logistique se déplace vers d'autres régions d'Europe, il va être plus difficile de trouver des camions pour remplir nos commandes. L'objectif de notre société en matière d'exportation de pastèques est d'atteindre 6 000 tonnes et nous espérons atteindre notre objectif d'ici la fin de la saison ».

Bien que les exportateurs puissent avoir plus de mal cette année, ce sont les producteurs qui ont vraiment besoin d'un soutien supplémentaire : « Cette année a été difficile. Les producteurs grecs espéraient une excellente saison avec des conditions météorologiques favorables à leur récolte, mais lorsque le moment de la récolte est venu, les prix et la demande étaient à un niveau vraiment bas. Toutes les sociétés d'exportation, y compris nous-mêmes, et tous les courtiers qui s'occupent des exportations ou du marché local doivent soutenir et prendre soin des producteurs avec lesquels nous coopérons. En tant qu'entreprise, nous faisons de notre mieux pour nous occuper d'eux, même si cela signifie que notre marge bénéficiaire diminue. Il est essentiel de comprendre que le rôle principal dans la chaîne de production est le producteur et qu'il a besoin d'être soutenu pendant cette période difficile. Si les choses continuent comme elles le sont, beaucoup de nos producteurs nous ont déclaré qu'ils abandonneraient la production de pastèques ». conclut M. Varvaresos.

Pour plus d'informations : 
Dimitris Kousogiannopoulos
Greek Fruits
Tél. : +30 262 305 5200
Cell. : +30 697 941 5007
info@greekfruits.gr 
www.greekfruits.gr 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)