L'interdiction doit durer au moins 15 jours

L'Argentine interdit l'exportation de citrons vers l'UE après avoir découvert la tache noire des agrumes

En raison de la découverte de la tache noire sur les citrons argentins dans les ports européens, l'Argentine a pris la décision de mettre en place une interdiction d'exportation à partir d'aujourd'hui (1er juillet) qui doit durer au moins 15 jours. Le pays élabore actuellement un plan d'action qui comprendra des mesures supplémentaires pour limiter le risque de propagation jusqu'à la fin de la saison d'exportation 2020. Toutes les expéditions qui ont été envoyées avant le 1er juillet sont exemptées de l'interdiction. Ces chargements seront autorisés à entrer dans les ports et à être exportés par l'Union européenne, étant donné qu'ils répondent à toutes les exigences en matière d'inspection.

Le PDG de Salix Fruits : « Le marché européen du citron est actuellement sous pression »
Alejandro Moralejo, PDG de Salix Fruits, « Les autorités phytosanitaires argentines ont réagi très rapidement à ce problème. Les producteurs et les exportateurs argentins ont collaboré avec les autorités sanitaires gouvernementales argentines (SENASA) pour éviter ce programme. C'est une année atypique où le CBS apparaît de manière très agressive dans la culture du citron ».

« L'Argentine termine toujours ses chargements de citrons vers l'Europe vers la semaine 32, et il s'agira d'une suspension de deux semaines pendant les semaines 28-29. Jusqu'à présent, 75 % des chargements ont été effectués et cette interdiction va retirer un volume important du marché. Mais l'Afrique du Sud est également un gros fournisseur de citrons pour l'UE pendant l'été, et Salix a un très bon éventail de fournisseurs dans cette région pour fournir les volumes dont nos clients ont besoin ».

« Le marché européen du citron est actuellement sous pression en raison du chevauchement des approvisionnements en provenance d'Espagne (Verna), d'Argentine et d'Afrique du Sud. Cette réduction des chargements en provenance d'Argentine réduira la quantité de fruits sur le marché du citron. L'Argentine vise toujours le marché méditerranéen, ce qui laissera de la place à d'autres fournisseurs. Certains gros détaillants ont de grands programmes avec l'Argentine, ces clients peuvent souffrir du manque de marchandises », conclut-il.

Un importateur néerlandais s'attend à ce que le marché du citron soit stimulé
« Le pays met en place des mesures rigoureuses. Après le durcissement des règles pour les agrumes sud-africains et brésiliens, les gens ont peur de perdre leur position sur le marché de l'exportation. C'est pourquoi ils prennent le contrôle de la situation », déclare Jan Bakker de la société 4 Fruit Company, située à Ridderkerk, aux Pays-Bas. Selon cet importateur, le pic de la saison des agrumes argentins est déjà passé. « Il y a deux semaines, nous entendions déjà dire que la saison se terminerait plus tôt que les années précédentes. De nombreuses grandes entreprises de conditionnement ont déjà épuisé leurs stocks de citrons. Le dernier gros chargement arrivera dans les 10 jours environ ».

Il s'attend à ce que le marché du citron soit fortement stimulé par l'interdiction d'exportation. « Le marché des citrons a connu des moments difficiles ces dernières semaines. Le citron est un produit de grande consommation et la baisse de la demande due aux précautions contre le coronavirus a durement frappé l'industrie. L'interdiction d'exportation argentine va probablement aussi donner un coup de fouet au marché sud-africain du citron ! »

Ailimpo ne s'attend pas à une pénurie sur le marché
« Nous faisons pleinement confiance aux systèmes européens d'inspection phytosanitaire », a déclaré José Antonio García, directeur de l'Ailimpo (Association espagnole des producteurs et négociants de citrons et de pamplemousses). Selon le représentant du secteur du citron en Espagne, cette interdiction temporaire des exportations de citrons argentins ne provoquera pas de pénurie sur les marchés européens car elle intervient presque au même moment que la fin de la campagne argentine. « L'Argentine a commencé à envoyer des citrons en Europe six semaines plus tôt cette année en raison de l'attrait du marché et de la forte demande d'agrumes provoquée par le COVID-19, et il y a encore de nombreux conteneurs sur la mer, en route vers l'Europe. En outre, l'Afrique du Sud continuera à approvisionner l'Europe pendant une plus longue période et l'Espagne vend les derniers citrons Verna ».

Il faut noter que les marchés européens sont plutôt calmes maintenant en termes de demande. Après la folie des mois d'avril et mai, la courbe des coronavirus diminue, tout comme la consommation.


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)