Nigel Bailey – Mushandi Holdings :

La récolte commence dans l'un des plus grands projets de production de myrtilles du Zimbabwe

Mushandi Holdings possède et gère d'importants projets de production de myrtilles et de fraises à Mashonaland East, au Zimbabwe.

À la ferme Pinfields de Ruwa, à 40 km au sud-est de la capitale du Zimbabwe, Harare, la récolte des myrtilles a commencé il y a deux semaines. La récolte précoce est destinée aux étals de Woolworths en Afrique du Sud, car la récolte des myrtilles zimbabwéennes commence bien avant celle de l'Afrique du Sud.

Les 42 hectares de myrtilles ont été créés il y a quatre ans, dans le cadre du programme de Berryworld UK. Lorsque la saison d'exportation britannique commence, les fruits sont transportés par camion jusqu'au port du Cap pour être expédiés.

Certaines des myrtilles - une nouvelle génétique de MBO Australie - sont plantées en utilisant du substrat dans des pots et certaines sont en plein champ, sur un site où les fleurs étaient auparavant cultivées pour l'exportation.


Les fruits de début de saison sont destinés au marché sud-africain avant que les exportations britanniques ne commencent (toutes les photos sont fournies par Mushandi Holdings) 

L'équipe expérimentée s'occupe des exportations horticoles du Zimbabwe depuis la fin des années 1980, notamment de légumes frais et préparés ainsi que de fleurs coupées fraîches pour le système de vente aux enchères néerlandais.

Production et exportation de fraises tout au long de l'année
À Macheke, à la frontière entre le Mashonaland East et le Manicaland, se trouve leur projet de fraises, Home Farm. La région se prête parfaitement à la culture des fruits à noyau et, en fait, des fraises également. Ils obtiennent du succès avec des variétés de fraises neutres. 


Emballages de fraises à Macheke 

« Nous avons lentement mis en place le programme fraises au cours des six dernières années, en commençant par 3 ha ensuite étendus à 15 ha », explique Nigel Bailey, directeur général de Mushandi Holdings.

« Toutes les plantes sont sous des arceaux en plastique. Elles sont irriguées et fertilisées grâce à un système informatisé de fertigation goutte à goutte très sophistiqué de Netafim ».


Le système de fertirrigation entièrement automatisé

Le microclimat de la ferme et la différence de température prononcée entre le jour et la nuit sont propices à une bonne production tout au long de l'année, avec une excellente qualité.

« Il est coûteux d'établir des fraises, c'est comparable aux coûts d'établissement des myrtilles », déclare Nigel. « Notre objectif est d'ouvrir plus de portes une fois que nous aurons atteint la masse critique. Nous approvisionnons également le marché local, tandis que les fruits trop mûrs sont destinés à la production de confitures ». 

Ils exportent des fraises en Afrique du Sud pendant les mois d'été et au Moyen-Orient pendant les mois d'hiver.


Le microclimat de Macheke est particulièrement adapté à la production de fraises

« L'approche biologique a été merveilleuse pour nous »
Il y a deux ans, ils ont décidé de changer leur approche de la lutte contre les parasites sur le modèle de la fraise.

« Nous avons décidé d'être courageux et audacieux et nous avons donc commencé à adopter une approche biologique pour la lutte contre les parasites. Une fois que vous êtes dans le coup, vous ne pouvez plus revenir en arrière. Cela a été tout simplement merveilleux pour nous », déclare Nigel Bailey, directeur général de Mushandi Holdings.

« C'est une bonne chose que nous soyons passés à l'agriculture biologique. Nous avons mis en place un solide service de lutte intégrée contre les parasites (IPM) en utilisant des prédateurs naturels de Dudutech au Kenya et en important des produits biologiques de Stanes en Inde et de Dagutat Science en Afrique du Sud ».
Des pièges à phéromones sont utilisés pour piéger les papillons de nuit qui pondent des œufs. Les pièges colorés et collants attirent et capturent de nombreux petits insectes volants.

Le principal avantage d'un régime de lutte intégrée contre les parasites est qu'il n'y a pas de période de rétention de la récolte, explique Nigel, ce qui permet de traiter les plantes et de cueillir les fruits en toute sécurité. Il est également totalement sans danger pour tous les insectes utiles tels que les abeilles et les coccinelles. Les abeilles sont importantes pour la pollinisation des fraises et des myrtilles.

Il est intéressant de noter que le site de fraises de Macheke est conforme à la trajectoire de vol naturelle des abeilles, de sorte que la pollinisation est plus facile que sur la plupart des autres sites.


Tunnels de fraises 

Production de légumes et de céréales
En complément de leurs baies, on trouve des poivrons, choux-fleurs, brocolis, choux et du maïs doux pour le marché local. Ils cultivent également du maïs et du blé pour la consommation locale.

Il faut un goût du risque pour redémarrer dans une période d'incertitude, mais Mushandi est à la fois une entreprise agricole très expérimentée et une entreprise en plein essor au Zimbabwe, consciente de son environnement et de sa communauté.


La rivière Macheke forme la frontière entre Mashonaland East (à gauche) et Manicaland (à droite)

Le Zimbabwe a ce qu'il faut pour occuper une place importante dans l'exportation de produits frais - le pays y est déjà allé avec l'exportation de fleurs, de fruits et de légumes, note Nigel. L'entreprise a un partenaire d'investissement étranger.

La longévité de l'agriculture zimbabwéenne est leur objectif. « Nous avons un modèle efficace de bonnes pratiques agricoles que nous aimerions développer et utiliser à cet effet ».


Derek et Nigel Bailey, au centre, avec les membres de leur équipe de récolte.


Pour plus d'informations : 
Nigel Bailey
Mushandi Holdings
Tél. : +263 773 558 014
exports@mushandi.com 
https://www.mushandi.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)