Francisco Rotella, directeur commercial de Citrusvil : « C'est la fin d'une saison à oublier »

« Cette situation apportera des changements pour les futures campagnes du citron argentin »

À partir du 1er juillet, la suspension des exportations de citrons frais argentins vers l'Europe est entrée en vigueur suite à plusieurs détections de taches noires dans certaines cargaisons à leur arrivée dans les ports européens.

« Au cours des deux dernières semaines, le nombre de détections de taches noires est monté en flèche, nous pensons donc qu'il s'agit d'une mesure correcte et nécessaire. En tant que secteur, nous devons trouver où se situe le problème afin de le résoudre. Nous sommes préoccupés par ce qui s'est passé au cours de cette campagne, mais nous sommes encore plus préoccupés par ce qui va suivre. C'est pourquoi je pense que l'Argentine devrait bientôt revoir le protocole d'exportation de citrons pour l'Europe. Il est clair que cette situation entraînera des changements et des ajustements pour les futures campagnes », déclare Francisco Rotella, directeur commercial du producteur et négociant argentin de citrons Citrusvil.

« Nous avions prévu d'exporter nos citrons jusqu'au 15-20 juillet, mais avec cela, nous avons mis un terme à une campagne décevante », explique Rotella. « Considérant qu'il y a encore quelque 50 000 tonnes de citrons argentins en mer, en route vers l'Europe, toute expédition effectuée après cette pause sera insignifiante », dit-il.

Selon le directeur commercial de cette entreprise basée à Tucumán, la campagne a commencé avec un grand optimisme chez les exportateurs argentins, mais elle s'est vite terminée par une déception. « Nous avons vu la demande de citrons monter en flèche parce que les consommateurs cherchaient des sources de vitamine C. Il semblait en fait que l'Espagne avait des problèmes pour satisfaire ses commandes. En outre, afin d'éviter d'éventuels blocages aux frontières dus à la pandémie et à des complications supplémentaires dans l'activité de production, la récolte en Argentine a démarré avec 5 à 6 semaines d'avance par rapport à la saison précédente. Cette campagne s'est développée à un rythme effréné dès le début. Il convient également de noter que nous avons eu un temps très chaud cette année, sans précipitations, et que cela a accéléré la récolte ».

Le marché du citron est très difficile en ce moment. « La vérité est que, depuis le début de la campagne, nos citrons sont confrontés à une forte concurrence de l'Afrique du Sud, qui a expédié des volumes beaucoup plus importants vers l'Europe cette année, cherchant à étendre sa part de marché. L'Espagne a eu une récolte de citrons Verna moins importante, ce qui a permis d'éviter que notre situation ne se détériore encore plus, mais les prix ont baissé et restent à des niveaux très bas. Avant que les expéditions vers l'Europe ne cessent, nous nous attendions à ce que la situation s'améliore un peu au mois d'août, lorsque le marché aurait été plus déficitaire », explique Francisco Rotella.

Concernant l'éventuelle délocalisation de la production de citrons qui ne seront pas expédiés vers l'Europe pendant cette période de suspension, le directeur commercial de Citrusvil a déclaré qu'il préférait ne pas saturer les marchés en dehors de l'UE. « Nous exportons également vers des pays comme la Russie et l'Ukraine, mais nous ne voulons pas être imprudents et expédier plus qu'ils ne peuvent prendre, ce qui provoquerait l'effondrement de ces marchés. Nous maintiendrons la même stratégie d'organisation des expéditions avec toutes les entreprises qui font partie de All Lemon, qui représente une grande majorité du secteur ».

Sur les 300 000 tonnes que l'Argentine avait prévu d'exporter dans le cadre de cette campagne, un maximum d'environ 200 000 tonnes seront finalement expédiées. « Cela reflète la difficulté de cette saison et les pertes importantes qui ont été causées par la crise sanitaire, qui a entraîné un allongement du processus d'emballage, ainsi que par les détections de taches noires. C'est certainement une campagne qui nous servira à repenser l'avenir de l'activité ».

Pour plus d'informations : 
Francisco Rotella
Citrusvil S.A
Tél. : +54 381 4515 500 
frotella@citrusvil.com.ar 
citrusvil.com.ar   


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)