Le Honduras facilite l'arrivée de main-d'œuvre qualifiée en Espagne

La pénurie de main-d'œuvre est un problème récurrent dans l'agriculture espagnole. Elle est particulièrement préoccupante dans certaines régions productrices où le défi de trouver des travailleurs agricoles qualifiés limite la croissance des entreprises.

C'est pourquoi l'association Circulo de Comercio Internacional, en collaboration avec le gouvernement du Honduras, travaille sur un projet visant à faciliter l'arrivée de travailleurs honduriens, avec des contrats sources et des permis de travail pour les entreprises espagnoles de fruits et légumes. L'idée de ce programme est née en mai de l'année dernière, lorsque le président Juan Orlando Hernandez a visité la région orientale de l'Andalousie et qu'il a été informé du besoin de main-d'œuvre dans les entreprises agro-industrielles.

« Le projet est réalisé en coordination avec le gouvernement du Honduras, qui présélectionne les travailleurs ruraux », a déclaré Francisco Hernandez, le président de l'association susmentionnée. « Ensuite, nous nous rendons dans le pays pour sélectionner les profils dont les entreprises ont besoin et obtenir tous les documents nécessaires aux travailleurs pour obtenir le visa ».

En Espagne, l'association gère les demandes auprès des services de l'emploi et de l'immigration jusqu'à l'obtention des autorisations de travail et de séjour.

L'organisation accompagne les travailleurs à leur arrivée en Espagne et a accès à leur enregistrement, leur carte de santé, leur NIE, leur compte bancaire, etc.

En plus d'aider les entreprises, cette initiative a un important volet social, a déclaré Francisco Hernandez. « Nous voulons attirer des personnes qui voient ce projet comme un moyen d'économiser et d'apprendre afin que, une fois de retour dans leur pays, elles puissent avoir une meilleure qualité de vie et mettre en pratique ce qu'elles ont appris dans leur propre pays ».

Le retour au Honduras une fois le contrat terminé est un point clé du projet. Le programme prévoit différentes mesures d'incitation pour que les travailleurs retournent au Honduras afin qu'ils n'envisagent pas de rester illégalement en Espagne.

L'association a déjà coordonné, à titre d'expérience pilote, l'arrivée du premier contingent de 49 travailleurs du Honduras qui sont arrivés à Grenade en mars pour travailler dans différentes entreprises de la province. L'objectif de l'association est de porter ce contingent à 750 personnes par an. « Lors de la réunion que nous avons eue il y a quelques jours à Madrid avec le ministère, nous avons proposé d'amener un contingent d'au moins 200 personnes pour les mois de septembre, octobre, novembre et décembre de cette année, et d'augmenter progressivement le nombre de travailleurs l'année prochaine ».

Francisco Hernandez a souligné que le COVID-19 avait marqué le développement du projet cette année, forçant la mise en place d'un protocole sanitaire pour les travailleurs détachés en Espagne, qui subissent des tests de diagnostic du coronavirus à la fois au Honduras et en Espagne.


Pour plus d'informations : 
Francisco Hernández
Círculo de Comercio Internacional
Cell. : +34 629 27 45 85
presidente@ccinternacional.org 
http://ccinternacional.org/ 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)