Camille Aguer, Prince de Bretagne :

« La bataille des prix sur le marché de la tomate a recommencé »

C’est une campagne particulière pour la tomate cette année. Au moment où le confinement a débuté à la mi-mars, les producteurs français commençaient tout juste à monter en volumes. Malgré ce contexte difficile, la campagne de tomates s’est bien déroulée chez Prince de Bretagne pendant les mois du confinement. « Les enseignes ont mis en avant l’origine France. Ce qui nous a été favorable, » rapporte Camille Aguer, chef de produit marketing. Aujourd’hui la situation revient à la normale. « Les autres origines sont de retour sur le territoire et nous sommes en pleine saison, donc la bataille des prix est de nouveau présente. »

Crise conjoncturelle
En juin la filière tomate a connu un mois difficile. « Tous les acteurs de la filière proposaient une offre importante sur le marché et la demande n’était pas forcément au rendez-vous. Cela s’est ressenti au niveau des prix, qui étaient extrêmement bas. Les tomates cerise sont toujours déclarées en situation de crise conjoncturelle, selon FranceAgrimer, et cela depuis deux semaines. »

En termes de chiffre d’affaires, la tomate est le premier produit de Prince de Bretagne. La tomate grappe, premier segment en sorties volumes, représente 60 % du portefeuille produit tomate. Pour les variétés anciennes, la coopérative a augmenté en volumes cette année. « Elles vont représenter entre 10 et 15 % de notre volume total. Il y a une forte demande de la part des consommateurs pour une tomate différente en termes de goût, de forme et de couleur. Nous avons augmenté également les volumes en petits fruits, qui répondent aux tendances du snacking et de la consommation nomade. »

Nouveautés
Prince de Bretagne vient d’ajouter plusieurs nouveautés à sa gamme de tomates anciennes, dont la Prune d’antan. C’est une variété zébrée violet et jaune. « Elle a un goût légèrement acidulé et un peu sucré. »



Une autre nouveauté est le mélange de différentes variétés comme la Marmande, tomate côtelée de gros calibre. « Il s’agit d’un mix entre la Marmande rouge d’antan, l’ananas d’antan et la Marmande noire. »

La coopérative a aussi commencé la commercialisation des tomates cerise Berry, qu’elle propose en mélange jaune et rouge. La cerise Berry est deux fois plus petite que la tomate cerise et elle est plus sucrée. « Nous avons fait le choix de la commercialiser sur le réseau grossistes car c’est un produit bien spécifique et plus adapté à un circuit de spécialistes ».


Les tomates cerises Berry ont la même taille que les Dragibus



Dans le cadre de la loi AGEC, Prince de Bretagne développe aussi des emballages alternatifs au plastique pour sa gamme tomates.

Pour plus d'informations :
Camille Aguer
Prince de Bretagne
Tél. : + 33 (0)2 98 69 38 91
camille.aguer@princedebretagne.com  
www.princedebretagne.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)