Léger excédent de mangues et d'avocats transportés par voie aérienne

« La situation de l'approvisionnement en produits exotiques pour le fret aérien a complètement changé »

Jusqu'à il y a un peu plus d'un mois, le marché du fret aérien connaissait une grave pénurie de capacité qui se traduisait par une situation d'offre tendue. Ces dernières semaines, cependant, la situation a rapidement changé : « à l'heure actuelle, on observe une légère surabondance de l'offre sur le marché des mangues et des avocats transportés par voie aérienne », déclare Pedram Pandijeh, acheteur et vendeur chez H. Ehmann Fruchthandels, basé au marché de gros de Hambourg.

Mangues transportées par avion : un changement de situation
Sur le stand de H. Ehmann Fruchthandels LLC, des mangues transportées par avion en provenance du Mexique, de la République dominicaine et du Sénégal dominent l'assortiment actuel. « La demande a légèrement diminué au cours des deux ou trois dernières semaines, en raison de la présence de fruits à noyau et de fruits à chair tendre. Cependant, il y a plus qu'assez de disponibilités ; je parlerais même d'une légère surproduction ». Cela aurait un effet correspondant sur les prix : les mangues Kent sont actuellement vendues en gros pour 31-35 euros/carton de 6 kg, le produit dominicain se négociant en moyenne à 5 euros de plus.

Avocats transportés par fret aérien : chevauchement entre l'Amérique du Sud et l'Afrique du Sud
Selon M. Panjideh, il y a également une surabondance notable d'avocats transportés par avion. « Nous proposons des avocats de plusieurs pays d'origine, car l'approvisionnement en provenance d'Afrique du Sud commence lentement à s'améliorer. En même temps, il y a aussi des lots en provenance de pays d'Amérique du Sud, comme le Chili ». En attendant, le secteur de la restauration ne reçoit pas encore les volumes habituels. Ce manque de demande a entraîné une baisse des prix. « Selon la qualité, les prix des produits mûrs se situent autour de 12-15 euros/boîte. »

Papaye : la demande reste inchangée
La gamme de pêches est complétée par des papayes de la variété Formosa. « Nous obtenons ce fruit du Brésil tout au long de l'année. Dans l'ensemble, nous constatons une demande inchangée, avec des prix légèrement plus élevés que l'année précédente ».

Cette dernière est due à l'espace limité du fret aérien à la suite de la crise du coronavirus. « Fin mai et début juin, l'offre était très limitée pour tous les vols exotiques et les prix élevés correspondants. Entre-temps, la situation a complètement changé ».

Forte augmentation du commerce de détail
Dans l'ensemble, H. Ehmann Fruchthandels a bien surmonté la crise : « Heureusement, le coronavirus n'a pas frappé si fort en ce qui nous concerne. Bien sûr, nous avons pu fournir de plus petits volumes aux fournisseurs de la restauration, mais il y a eu une forte augmentation de la vente au détail à la place. Le comportement d'achat a également complètement changé pendant la fermeture. Les gens cuisinaient davantage à la maison et donc faisaient des achats plus variés : nous avons donc pu vendre plus de produits exotiques, notamment des légumes. Au plus fort de la crise, le gingembre était commercialisé à trois ou quatre fois le prix ».

Pour plus d'informations :
Pedram Pandijeh
H. Ehmann Fruchthandels GmbH Nachf
Großmarkthalle, Stand 354
Banksstraße 28, 20097 Hambourg
Tél. : +49 (0) 40 33 62 88
Fax : +49 (0) 40 32 68 13
Mail : pedram@ehmann-frucht.de    
www.ehmann-fruchthandel.de      


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)