Tridge market report :

Ralentissement de la production de mangues égyptiennes mais augmentation de la production mexicaine

La saison de la mangue s'est avérée rude pour les principaux pays producteurs du monde ; nombreux sont ceux qui subissent les effets du COVID-19. Le Pakistan a connu des intempéries qui ont affecté sa production et la pandémie a posé de nombreux défis pour l'export. C'est également le cas pour l'Égypte et le Mexique. La production de mangues mexicaines a augmenté mais les exportations vers les principaux marchés seront inférieures à celles de l'année précédente.

Pakistan
La saison de la récolte des mangues


Production

Bien que de qualité similaire, la production de mangues pakistanaises a diminué par rapport à l'année dernière, avec un hiver prolongé, des changements dans les précipitations et des essaims de criquets. Diverses régions de culture ont signalé une baisse de la production de 15 à 40 %, et la production totale devrait atteindre 1,1 million de tonnes, soit une baisse de 1,8 million de tonnes par rapport à l'année précédente, selon Reuters.

Tendance des exportations et des prix
Selon Makkah Traders, les principales destinations des exportations sont le Moyen-Orient, le Royaume-Uni et l'Europe. Les exportations ont été ralenties depuis l'épidémie de coronavirus en raison des blocages. En outre, comme les mangues sont transportées par fret aérien, les exportateurs ont rencontré des difficultés pour faire passer les fruits sur les vols qui se sont faits rares. Les coûts d'exportation vers les États-Unis et les pays du Golfe auraient doublé, tandis que les coûts d'exportation vers des pays européens comme le Royaume-Uni auraient triplé. Les exportations totales pourraient atteindre 30 000 tonnes, contre 130 000 tonnes l'an dernier.

Les principaux obstacles à l'exportation de mangues ainsi que les fermetures dans les industries hôtelières ont entraîné un retour des approvisionnements sur le marché, faisant baisser les prix intérieurs de 10 à 15 %.

Les producteurs et les exportateurs ont bon espoir pour la saison restante, la saison de pointe pour l'une des variétés les plus célèbres du Pakistan, le Chaunsa, s'étendant jusqu'à la fin août. Le trafic aérien commence à reprendre, mais les taux de fret aérien doivent être abaissés pour que les exportations reprennent de la vigueur. Les essaims de criquets pèlerins pourraient également être un problème, et les producteurs s'efforcent d'éliminer les ravageurs avant que les cultures de l'année prochaine ne soient touchées.

Égypte
Production
La saison de la mangue en Égypte s'étend généralement d'août à septembre. Pour cette année, la saison devrait commencer entre le milieu et la fin du mois de juillet. Pendant cette période, il y a un flux de mangues d'Asie du Sud-Est sur le marché, par exemple de Thaïlande, tandis que les mangues d'Inde sont en basse saison. Les principales variétés en vente sont les mangues Keitt et Kent.

La production a été ralentie, en raison de la pénurie de main-d'œuvre, et de nombreux producteurs se sont abstenus de prendre le risque de planter de nouveaux arbres en raison des incertitudes entourant la demande.

Tendance des prix et des exportations
Les mangues égyptiennes sont principalement exportées vers le marché européen en raison de sa proximité. En outre, bien que plus proches de l'Égypte, les prix plus bas des mangues du Moyen-Orient rendent le marché peu attrayant pour les exportateurs égyptiens. Dans la saison actuelle, le plus grand obstacle à l'exportation est d'ordre logistique, car les mangues sont un produit sensible au temps qui doit être expédié par fret aérien. Le transport peut donc être coûteux, surtout en petites quantités.

Les prix des mangues égyptiennes sont généralement inférieurs à ceux des pays d'Asie du Sud-Est, et les données de Tridge indiquent que les prix de gros des mangues en Thaïlande ont augmenté de près de 40 % par rapport à avril dernier. Les prix des mangues égyptiennes devraient également être légèrement plus élevés cette année en raison de la diminution de la production et de la pénurie de main-d'œuvre, d'après Cairo Farms.

Bien que les prix des mangues égyptiennes aient augmenté, il pourrait encore y avoir un avantage pour les mangues d'Asie du Sud-Est en raison de leurs prix élevés cette saison.

Mexique
Production
La saison de la mangue mexicaine commencera pour la variété Keitt, tandis que celle de l'Ataulfo touche à sa fin. Les variétés Tommy Atkins et Manila sont actuellement en saison. La production a globalement augmenté. Dans l'État de Nayarit, la production a augmenté de 5 %, pour atteindre 1 000 tonnes.

Tendance des exportations
Les principaux marchés pour les mangues mexicaines sont les États-Unis et le Canada, mais selon Amezcua Produce, les chiffres pré-pandémiques pour la distribution des mangues ont été de 80 % pour les exportations et de 20 % pour la consommation intérieure, mais les chiffres actuels sont de 40 % pour les exportations et de 60 % pour la consommation intérieure et la transformation.

Selon le National Mango Board (NMB), le volume total des exportations prévues vers les États-Unis devrait s'élever à 75 millions de boîtes. Jusqu'au 4 juillet, le Mexique a exporté 47,9 millions de boîtes, ce qui est inférieur à l'année précédente avec 52,6 millions de boîtes. Le volume total des exportations pour cette saison sera inférieur de 6 % par rapport à l'année précédente.

Sur les marchés primaires, le Mexique n'est guère confronté à la concurrence des producteurs sud-américains, les fournisseurs notant que les mangues mexicaines ont des teneurs en sucre plus élevées et des différences dans la pulpe.

Le Mexique n'a pas été directement touché par la pandémie dans sa production, mais a vu la demande diminuer de manière générale sur ses principaux marchés, avec l'ajout de restrictions à l'exportation. Le pays dépend fortement de quelques marchés, mais il met en place de nouvelles normes phytosanitaires afin de répondre aux normes de qualité d'autres pays.

Tendances des prix
Les prix de gros locaux ont diminué de moitié dans certains États, où les prix ont été ramenés de 400 à 200 pesos.

Selon le NMB, les prix FOB au port d'entrée américain au Texas ont généralement été plus élevés pour les variétés Ataulfo, Tommy Atkins et Kent tout au long de la période du 6/13-7/4 à partir de 2019, avec un prix moyen par boîte (4 kg) en 7/4 de 5,56 USD, 3,85 USD et 3,92 USD respectivement. Au port d'entrée de Nogales, les prix FOB de cette année ont été plus élevés que l'année dernière, de même que pour la variété Tommy Atkins et Kent, avec un prix moyen par boîte en 7/4 de 3,68 USD et 3,82 USD respectivement.



Source : Tridge.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)