La sécheresse affecte les noix de Dordogne

En Dordogne, les producteurs de noix du Périgord se retrouvent en difficulté à cause de la sécheresse. Si la canicule persiste, les produits pourraient se retrouver brûlés par le soleil.

À Saint-Rabier, Magalie Gayerie, productrice de noix, attend impatiemment la pluie. Si le printemps a permis une formation correcte des coques, la formation des cerneaux doit se faire maintenant, alors que la canicule sévit. « On est en plein dans la période où le cerneau doit se former, donc s'il ne pleut pas, on aura des petits cerneaux qui ne seront pas bien développés », indique l’agricultrice.

Un autre problème se pose également : le risque de voir les noix brûler. « Le risque, c'est que nos noix sèchent sur l'arbre, brûlées par le soleil. Les fruits peuvent se déshydrater complètement, et on peut perdre totalement la récolte », précise-t-elle. « Aujourd'hui, c'est encore difficile à dire, mais je pense que j'aurais au moins 40 % de pertes par rapport à l'année dernière. »

La canicule n’a pas que des effets qui se limitent à la saison estivale. En effet, au file des ans les noyers souffrent de la chaleur. Certains arbres perdent déjà leurs feuilles : « Du coup, cela va avoir un impact sur les prochaines récoltes. Les petits noyers peuvent carrément mourir de la sécheresse », confie Magalie.

Avec une situation climatique qui ne va pas en s’améliorant, la nucicultrice se pose même la question de savoir s’il ne vaut mieux pas changer de culture : « je sais que je n'aurais jamais assez d'eau, même si je me projette dans vingt ans. Du coup, est-ce qu'il ne faut pas plutôt produire de l'olivier plutôt que du noyer ? Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer cette production-là si mes arbres continuent de mourir chaque année. Cela devient très compliqué. »

 


Source : francebleu.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)