Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Henk van der Meij et Ad Toet, Hars & Hagebauer :

« Malgré une offre limitée, pas de prix spectaculaires pour les mangues et les avocats »

Malgré une offre limitée, le marché de la mangue n'est pas actuellement en plein essor. « La demande est très calme. S'il y en avait plus, il y aurait bientôt une pénurie de mangues, mais ce n'est pas le cas pour l'instant. Les prix sont à un niveau stable », note Henk van der Meij de Hars & Hagebauer.

L'offre de mangues provient principalement du Brésil, complétée par des mangues israéliennes, qui se retrouvent souvent directement dans les différents pays. « La qualité des mangues brésiliennes n'est pas optimale, en raison des pluies plus qu'abondantes du début de l'année », explique l'importateur. « Certaines personnes s'attendent à ce que le Pérou expédie des mangues plus tôt, mais cette information n'est pas concluante. Les premiers volumes de fret maritime seront expédiés dans la semaine 45 et arriveront à la fin du mois de novembre ».

Selon son collègue Ad Toet, le marché de l'avocat s'est redressé par rapport à il y a quelques semaines. « Le marché est sur le dos depuis un certain temps. Néanmoins, étant donné le volume disponible, qui est considérablement plus faible, je ne pense toujours pas que les prix soient élevés. Le Pérou est en fin de saison et a envoyé beaucoup moins d'avocats, tandis qu'en Colombie, la plupart des zones ont également été récoltées. Une alternative est l'avocat chilien. Ils sont sur le marché plus tard, mais pas avec les bons - petits - calibres qui ont une disponibilité limitée. »

« Le tableau du Mexique, qui traditionnellement exporte principalement des avocats vers les États-Unis mais qui s'est davantage concentré sur l'Europe ces derniers mois, n'est pas non plus très clair quant à ce qu'il va envoyer exactement », poursuit Ad. « Cependant, il est redevenu évident ces derniers mois qu'il y a parfois trop d'avocats sur le marché malgré la croissance que connaît la catégorie. Surtout lorsque le Pérou et l'Afrique du Sud connaissent une bonne année et qu'il y a d'autres fruits d'été sur le marché, l'offre est supérieure à la consommation ». 

 

Pour plus d'informations :
Henk van der Meij / Ad Toet
Hars & Hagebauer 
Handelsweg 35
2988 DB Ridderkerk
Tél. : 0031 (0) 180-745100
henk@harshagebauer.nl
ad@harshagebauer.nl  
www.themangospecialist.com

Date de publication: