Räss Wildbeeren devient leader du marché suisse des baies biologiques

« En commençant par des produits de niche, nous nous concentrons maintenant davantage sur les fruits à baies de plus grand calibre »

En 2015, la plus jeune génération de l'entreprise familiale Räss a décidé de se lancer dans la culture des baies. Quelques années plus tard seulement, l'entreprise est devenue le premier producteur de baies biologiques de Suisse. La volonté d'innover est la clé du succès de l'entreprise, déclare le codirecteur Simon Räss : « Avec sa technologie de culture innovante et une gamme complète de produits, l'entreprise est unique en Suisse ».


Framboises biologiques

« Aujourd'hui, sur 36 hectares (dont près de la moitié en culture protégée), on cultive toutes sortes de baies : framboise, myrtille et des baies moins connues comme la baie de Goji et d'aronia. Nous avons commencé il y a cinq ans avec les créneaux de la culture des baies, mais au cours des deux ou trois dernières années, nous avons également inclus les cultures plus importantes dans notre gamme et avons considérablement augmenté notre capacité de culture », déclare Räss, qui dirige l'installation avec son frère.


Les baies fraîches suisses sont récoltées de la mi-avril à décembre.
Sur la photo : Christoph & Simon Räss.

Utilisation des bourdons dans la culture
Le dernier jalon de l'entreprise depuis cette année est l'utilisation de bourdons dans le processus de culture. « Nous avons pu intégrer ce processus en étroite collaboration avec la société canadienne Bee Vectoring Technology et nous avons récemment reçu l'approbation requise ». L'utilisation des insectes n'est possible que dans les systèmes de tunnels, mais le système présente de nombreux avantages. « L'important pour nous est la réduction des émissions de CO2. S'il y a un printemps optimal et sec, ce système peut même fonctionner comme une stratégie solo sans autres mesures. Dans nos fraisiers, les bourdons vont répandre le champignon Clonostachys, qui combat le Botrytis ».


Les conditions générales en Suisse rendent la culture biologique des baies particulièrement compliquée. Le sol n'est pas très propice à la production de baies, mais la culture en pots n'est pas autorisée.
Sur la photo : Baies de Goji.

La tendance est aux baies biologiques
L'entreprise familiale du canton de Saint-Gall a adapté sa gamme de produits aux besoins du commerce de détail. Elle approvisionne les succursales des deux grandes chaînes de supermarchés Migros et Coop dans toute la Suisse, ainsi que les magasins biologiques et les grossistes spécialisés. « Nous observons une forte demande de baies biologiques qui est restée longtemps insatisfaite. On observe actuellement un énorme boom, en particulier pour les myrtilles, tant conventionnelles que biologiques. De grands champs ont été plantés pour répondre à cette demande à l'avenir. Nous observons des taux de croissance plus faibles pour les framboises, par exemple », déclare Räss.


Vue du champ d'Aronia

Actuellement, la capacité totale de l'entreprise est de 36 ha de culture de baies. « En termes de superficie, nous n'avons pas prévu d'expansion supplémentaire. Nous voulons plutôt intensifier notre culture. Par exemple, nous ne pouvons fournir des fraises que dans les créneaux horaires précoces et tardifs, mais pas en juin et juillet. En d'autres termes, nous voulons produire davantage de fruits dans des tunnels plutôt qu'à l'extérieur et ainsi étendre notre fenêtre de livraison ».

Pour plus d'informations :
Simon Räss
Räss Wildbeeren AG
Im Trügli 267
8463 Benken
Tél. : +41 52 319 18 02
info@raess-wildbeeren.ch 
www.raess-wildbeeren.ch  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)