La détection précoce de l'ozone à la surface du sol peut aider à prévenir les dommages causés aux vignes et aux pommiers

Les agriculteurs et les fruiticulteurs signalent que le changement climatique entraîne une augmentation des concentrations d'ozone à la surface du sol dans leurs champs et leurs vergers - une exposition pouvant causer des dommages irréversibles aux plantes, réduire les rendements des cultures et menacer l'approvisionnement alimentaire, d'après les chimistes dirigés par Trisha Andrew (Center for Personalized Health Monitoring).

Dans un article paru dans Science Advances, les co-premiers auteurs Jae Joon Kim et Ruolan Fan montrent que la méthode du laboratoire de Trisha Andrew consistant à déposer des « tatouages » de polymères conducteurs sur les feuilles des plantes peut permettre aux producteurs de détecter et de mesurer avec précision ces dommages causés par l'ozone, même à de faibles niveaux d'exposition. Leurs tatouages polymères résistants placés sur les feuilles permettent de « surveiller fréquemment et à long terme les dommages causés par l'ozone cellulaire dans les cultures économiquement importantes telles que le raisin et les pommes ».

« Nous avons choisi le raisin (Vitis vinifera L.) comme plante modèle parce que le rendement et la qualité des fruits de la vigne diminuent considérablement en cas d'exposition à l'ozone, ce qui entraîne des pertes économiques importantes ». L'ozone peut, par exemple, être produit par l'interaction entre les nitrates des engrais et le soleil.

Elsa Petit, viticultrice de l'UMass, qui a conseillé l'équipe de chimie, affirme que le tatouage du capteur pourrait être particulièrement utile à l'industrie du raisin. « Avec le changement climatique, l'ozone va augmenter et ce nouveau capteur pourrait être extrêmement utile pour aider les agriculteurs à agir avant que les dommages ne soient reconnaissables à l'œil nu », dit-elle. L'ozone peut être atténué par une détection précoce et le traitement de la surface du sol avec des poudres de charbon ou de zéolithe.


Source : University of Massachusetts


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)