Les premières clémentines de Valence arrivent sur les étals

« Les clémentines espagnoles ont la fraîcheur nécessaire pour rivaliser avec les derniers lots de la campagne d'outre-mer »

Les premières variétés de clémentines précoces ont commencé à être récoltées à Valence. La récolte a démarré quelques jours plus tôt cette année en raison de la maturation prématurée des fruits et de la bonne coloration due aux chutes de température de la fin août. La campagne espagnole de clémentines coïncide avec la baisse progressive des températures en Europe centrale et septentrionale, ce qui devrait avoir un impact positif sur la demande, déjà plus élevée en raison de la pandémie de COVID-19.

« Nous avons commencé à commercialiser les premières clémentines de la saison ce lundi », déclare Abel Alarcón, directeur d'Agrios Selectos. « Nous avons commencé avec la variété Clemenrubi, qui, à notre avis, possède déjà les qualités organoleptiques nécessaires ».

Sous sa marque haut de gamme Brio Fruits, l'entreprise produit et exporte des clémentines, des oranges et des citrons en France (où est basée sa société sœur, Banagrumes), ainsi qu'en Italie, en Allemagne et en Belgique, principalement.

Selon Abel Alarcón, l'offre de clémentines et de mandarines en provenance de l'étranger est encore considérable, « bien qu'il existe déjà des lots présentant des problèmes de qualité en raison d'une maturation excessive. La demande d'agrumes faciles à peler reste élevée car la pandémie incite les consommateurs à acheter des fruits contenant de la vitamine C, celle-ci contribuant à renforcer le système immunitaire ».

« Je pense que la baisse des températures en Europe pourrait conduire à ce que la campagne commence par une très bonne demande pour les premières clémentines espagnoles, qui rivaliseront grâce à leur fraîcheur. Les marchés internationaux attendent déjà avec impatience de recevoir les agrumes espagnols. En outre, le fait que la campagne des fruits à noyau et celle d'autres produits d'été, comme les pastèques, se soient terminées beaucoup plus tôt que d'habitude laisse également plus de place aux agrumes ».

Il faudra encore entre trois semaines et un mois avant que les premières oranges ne commencent à être récoltées à Valence. Les marchés européens manquent d'oranges d'outre-mer, car les importations en provenance d'Argentine ont été suspendues en raison de la découverte de taches noires, et l'Afrique du Sud finira plus tôt que d'habitude, en partie à cause de la forte demande pendant les mois d'été. « Nous allons prendre un bon départ avec nos premières Navelinas. Nous espérons que, pour profiter des prix élevés, les oranges ne seront pas récoltées prématurément en Espagne, car si elles ne répondent pas aux normes de qualité nécessaires, le produit pourrait perdre de la valeur dans les semaines suivantes ».

Pour plus d'informations :
Abel Alarcón 
Agrios Selectos S.L. (Brio Fruits)
Tél. : +34 962 868 000
brio@brio.es
www.brio.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)