Le marché de la tomate en difficulté

« La rentrée est mauvaise, comme d’habitude », a annoncé Gilles Bertrandias. Le directeur des Paysans de Rougeline ne peint pas un bilan enthousiaste de l’année 2020 pour les tomates.

Le confinement a beaucoup inquiété les producteurs mais finalement la situation s'est mieux déroulée que prévu : « Le printemps a été bon, même si cela s’est avéré dur au début du confinement. L’appel des produits frais a ensuite gagné les Français ». Mais la demande étant supérieure à l’offre, 10 % des volumes ont été perdus. « Nous n’avons pas bénéficié d’un bel hiver. Du coup, la récolte a été peu productive et cet été, le climat a été très dur et très chaud. »

Pour Rougeline, 2020 sera donc moins bonne que 2019, se rapprochant plutôt du bilan de 2018. Par ailleurs, le spectre du tomato brown rugose fruit virus (ToBRFV) inquiète toujours la trentaine d’exploitants du Lot-et-Garonne, bien que celui-ci n’ait pas franchi les terres de Nouvelle-Aquitaine pour le moment.

 


Source : sudouest.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)