Marcel van Rooijen, Trofi :

« La pénurie de matériaux d'emballage au Brésil limite l'exportation de mangues »

La situation du marché de la mangue s'améliore d'après Marcel van Rooijen de la société Trofi, basée aux Pays-Bas. « L'Espagne va terminer la saison des mangues Osteen plus tôt que prévu, en raison notamment des dégâts causés par le soleil. Les supermarchés allemands sont donc de plus en plus demandeurs de mangues brésiliennes ».


Mangues Palmer

« Au début de la saison, il y a eu quelques problèmes à cause de la pluie pendant la phase de floraison. La durée de conservation des mangues était également limitée. Mais maintenant, la qualité du Brésil est nettement meilleure. Pas seulement les mangues Palmer, mais surtout les Keitts qui se portent bien. Les premières mangues Kent sont aussi lentement chargées ».

« Le marché est généralement assez stable et les prix remontent lentement. Heureusement, l'époque où les mangues étaient vendues à 3 euros est révolue. Il n'y a qu'un seul problème. En raison de la pandémie, il n'y a pas assez de matériel d'emballage disponible. Le Brésil ne peut donc actuellement pas exporter le volume disponible », conclut Marcel van Rooijen.

Pour plus d'informations :
Marcel van Rooijen
Trofi
10 Harnaschdreef
2635 BT, Den Hoorn, NL
Tél. :+31 (0) 180 330 825
marcel_van_rooijen@trofi.nl
www.trofi.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)