Tempête de grêle à Valence

Le volume de la récolte de kakis espagnols continue de baisser

Les conditions climatiques et les parasites continuent de nuire à la récolte du kaki dans la province de Valence, principale région productrice de ce fruit en Espagne. Samedi dernier, une tempête de grêle a frappé les plantations de la Ribera del Xúquer, principalement dans les municipalités de Carcaixent, Alzira, l'Alcúdia, Alberic, Benimodo, Guadassuar, Massalavés et Benimuslem.

L'Association des producteurs agricoles valenciens AVA ASAJA estime que quelque 2 000 hectares sont touchés, avec des dommages s'élevant à environ 4 millions d'euros.

« Les volumes de kakis continuent de diminuer. La grêle n'a pas provoqué la chute de quantités importantes de fruits, mais elle a endommagé leur qualité commerciale. Les fruits touchés ne peuvent pas être commercialisés en première, voire en deuxième catégorie. Dans de nombreux cas, les fruits présentent des dommages internes », explique Pascual Prats, président de l'association espagnole du kaki. « Nous espérons que les fruits endommagés n'arriveront pas sur les marchés, car ils pourraient faire baisser la valeur des kakis qui répondent aux normes d'exportation ».

Cette année les volumes sont en baisse de 35 % par rapport à la saison précédente, en raison de la baisse des rendements due aux conditions climatiques et à l'impact des ravageurs tels que l'aleurode ou le Mycosphaerella. Après cette dernière tempête de grêle, ils pourraient même être réduits de 50 %. « Pour l'instant, nous ne savons pas exactement quelle est l'ampleur des dégâts. Les experts sur le terrain doivent encore terminer leurs évaluations. Dans une dizaine de jours, nous aurons une nouvelle mise à jour », déclare Pascual Prats.

Pour l'instant, selon le président de l'association espagnole du kaki, le bilan de la campagne est positif en termes de prix et, bien qu'il soit encore tôt, de meilleurs résultats sont attendus par rapport à la désastreuse saison précédente. « Cette année, nous avons moins de kakis, mais nous avons suffisamment de volumes pour répartir nos ventes et réguler le marché, ce qui permet de maintenir une certaine stabilité entre l'offre et la demande. L'objectif est de défendre un bon prix, afin que les producteurs et les négociants puissent obtenir des marges bénéficiaires acceptables. Je pense que cela peut être une bonne campagne ».

Pour plus d'informations :
Pascual Prats
Asociación Española del Kaki
Tél. : +34 902 92 05 15 
info@aekaki.es
www.aekaki.es 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)