Luis Montañés, directeur commercial Agrumes chez Benihort :

« Entre novembre et décembre, il y aura une augmentation de 30 % du volume pour les oranges et les clémentines »

« La semaine dernière, nous avons commencé la récolte des premières clémentines Marisol et le jeudi 15 octobre, nous avons commencé la manutention dans l'entrepôt pour pouvoir effectuer les premières expéditions », explique Luis Montañés, directeur commercial du département agrumes de la coopérative Benihort basée à Benicarló, dans la province espagnole de Castellón.

« La semaine prochaine, nous espérons pouvoir commencer à récolter les premières mandarines Clemenpons et Arrufatina, et lors de la dernière, en octobre, pratiquement 100 % des cueilleurs travailleront sur la campagne la plus forte, celle de la variété phare de Castellón : la Clemenules ».

La coopérative de Castellón prévoit de commercialiser près de 50 000 tonnes d'agrumes au cours de cette campagne 2020-21, ce qui donnera du travail à plus de 500 personnes dans toutes ses installations.

Luis Montañés souligne également que « cette campagne comportera deux parties bien différenciées. Dans la première partie, entre novembre et décembre, il y aura une augmentation de 30 % du volume des oranges Navelina et une augmentation de 25 à 30 % de celui des clémentines par rapport à la saison précédente, où le volume avait été réduit. Maintenant, les niveaux de la saison 2018-19, qui a été très productive, seront de nouveau atteints. Dans la deuxième partie, l'augmentation du volume ne sera pas aussi considérable, et les Lane lates et Valencias atteindront des chiffres très similaires à ceux de la saison dernière ».

90 % de la production d'agrumes de Benihort sont destinés à l'exportation européenne, tandis que les 10 % restants sont vendus en Espagne. Les marchés les plus importants sont la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne et la République tchèque, en plus des pays scandinaves. En attendant, le marché britannique reste marqué par l'incertitude : « À partir du 1er janvier 2021, un droit de douane de 16 % sera imposé aux exportations espagnoles. Peut-être que ce tarif n'affectera pas autant les clémentines, car à cette date, la campagne sera terminée, mais il pourrait y avoir un impact, dans une plus large mesure, sur la deuxième partie de la saison ».

Benihort continue de se développer. Actuellement, « les partenaires existants peuvent rejoindre notre coopérative avec la production d'autres régions autonomes, ce qui motivera une augmentation significative du volume disponible », a déclaré le directeur général, Guillermo Edo Barreda.

Cette saison, la coopérative de Benicarló a également investi dans l'amélioration de ses installations, notamment dans l'agrandissement de la zone des commandes et la construction d'une chambre froide de pré-refroidissement d'une capacité de 10 camions pour le chargement ultérieur. En même temps, grâce au plan stratégique 2016/2020, dans lequel la plantation de nouvelles variétés était prévue, il y a déjà une quantité importante de mandarines tardives (Nadorcott et Tango), ainsi qu'une expansion continue des oranges tardives.

« Nous sommes très enthousiastes au sujet de cette campagne et nous espérons que la pandémie affectera le moins possible notre travail quotidien. Nous voulons que la demande et la consommation soient élevées, pour commercialiser le fruit de nos membres à un bon prix ».

Pour plus d'informations :
Luis Montañés 
BENIHORT
Polígono Industrial El Collet
12580 Benicarló, Castellón. Espagne
Tél. : + 34964470450
coop@benihort.com
www.benihort.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)