Deux agriculteurs français souhaitent relancer la filière de l’ail

Il y a un an, Thierry Sclarapi et Éric Villain ont repris Rochias, une société spécialisée dans la transformation de l’ail. Leur projet est de relocaliser la production d’ail en France.

En Europe, 99 % de l’ail déshydraté que l’on trouve dans les charcuteries, les fromages, les soupes et les plats cuisinés vient de Chine. Le duo souhaite profiter du regain d’intérêt des français pour les origines des produits afin de concurrencer le continent asiatique.

« Sur le terrain des coûts de production, on n’aura jamais raison, c’est certain. Même si, à l’échelle d’un plat cuisiné, la différence de prix au final va se jouer à 1 ou 2 centimes/kg. Par contre on peut se battre sur la qualité, la traçabilité et le respect du droit du travail. Pour chaque lot d’ail que l‘on transforme, on sait dire exactement où il a été cultivé, qui l’a récolté, quel traitement il a subi, jusqu’à son empreinte carbone », explique Thierry Sclarapi.

Les deux anciens cadres chez Terreos sont persuadés que les industriels seront demandeurs de transparence et de maîtrise des origines : « ça leur permet de raconter une histoire différente aux consommateurs », confie Éric Villain.

Six mois après le rachat, les deux dirigeants disent avoir réussi à relocaliser en France la majorité de leur approvisionnement en ail.

 


Source : marianne.net


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)