Le secteur de la banane cherche à regagner le terrain perdu sur le marché suisse depuis 2014

L'accord commercial entre l'Équateur et l'AELE est déjà entré en vigueur

L'accord commercial entre l'Équateur et l'Association européenne de libre-échange (AELE) permettra à 99 % des produits exportés par l'Équateur d'entrer au Liechtenstein, en Norvège, en Islande et en Suisse sans payer de taxes. La banane équatorienne, principale exportation de fruits du pays, en bénéficiera, car elle aura un meilleur accès à un marché de 12,5 millions de consommateurs reconnus pour leur consommation et leur pouvoir d'achat élevés.

Selon l'Association des exportateurs de bananes de l'Équateur (AEBE), les bananes équatoriennes, qui étaient soumises à un droit de 25 % en Suisse (considérée comme le marché le plus stratégique du bloc), pourront désormais entrer dans ce pays sans aucun droit. Selon Francisco Ballen, conseiller en commerce extérieur, cela permettra au fruit équatorien de regagner le terrain qu'il avait perdu au profit des bananes colombiennes depuis 2014, après que la Colombie et l'AELE ont signé un accord cette année-là.

L'accord profitera également au cacao, aux fleurs et aux produits agro-industriels, entre autres. En échange, les nations qui composent l'AELE pourront vendre à l'Équateur des produits qui bénéficieront de réductions tarifaires dans un délai de 0 à 17 ans. Ces produits comprennent entre autres des médicaments, des machines, des cosmétiques, des montres et des voitures.

Ces quatre pays ne figurent pas dans le classement de la Banque centrale de l'Équateur qui compile les 30 principaux partenaires avec lesquels le pays a des échanges commerciaux constants. Toutefois, l'accord devrait favoriser ces transactions. Le gouvernement a estimé que l'accord pourrait aider le comté à augmenter ses exportations jusqu'à 12,8 %.

L'accord est déjà en vigueur et ceux qui souhaitent exporter ou importer des produits (vers et depuis ce marché) doivent traiter les certificats d'origine - la principale condition pour accéder au tarif zéro accordé par cet accord - avec le ministère du commerce extérieur. Selon le ministère, cette documentation a commencé à être traitée et délivrée à partir de minuit le dimanche, après la confirmation de l'entrée en vigueur de l'accord.

 

Source : expreso.ec 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)