La grande distribution s’engage en faveur des produits locaux

Alors que la France vit un deuxième confinement, les enseignes de la grande distribution (Leclerc, Carrefour, Intermarché, Système U, Auchan, Casino, Monoprix, Franprix, Lidl, Cora, Match et Aldi) s'engagent pour mettre en avant les produits locaux. Elles ont signé une charte, établie avec le Ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation, ayant pour but de promouvoir les produits alimentaires frais et locaux au sein de leurs magasins.

Une bannière portant le texte « Engagement provenance et fraîcheur : plus près de vous et de vos goûts » permettra de mieux identifier les produits locaux au sein des rayons. « Notre ambition est d'amplifier cet état d'esprit positif en faveur des acteurs des produits frais et des produits locaux » connu lors du premier confinement, a expliqué le ministre, Julien Denormandie. Des animations commerciales pourront aussi être organisées et un comité de suivi, qui sera mis en place ultérieurement, vérifiera que l’engagement dans cette démarche est suivie sur la durée.

Cette initiative a été accueillie chaleureusement par les distributeurs tels que Michel-Édouard Leclerc, qui s’est réjoui qu’ « on déplace la compétition sur le mieux manger, sur le mieux être et sur la santé ». De son côté, Michel Biéro, Directeur achats et marketing de Lidl France, a souligné « la transparence est la meilleure garantie que nous pouvons offrir à nos clients pour qu’ils fassent les bons choix de consommation. Cette charte va dans le bon sens parce qu’elle fédère l’ensemble des acteurs de la filière agro-alimentaire. »

L’étiquette apposée garantira une lisibilité des produits en question et évitera toute confusion sur la provenance. Concernant les marques distributeur, les enseignes ne pourront plus utiliser les mentions « transformé en France » et « élaboré en France » si les produits contiennent des ingrédients provenant de l’étranger.

Même si ce projet a une plus grande résonance en ces temps difficiles, il a été pensé il y a deux ans au moment du vote de la loi EGalim. Ainsi, le gouvernement souhaite sécuriser de nouveaux débouchés pour les agriculteurs dans les années à venir. Cette démarche pourrait s'étendre par la suite aux acteurs de la restauration et aux petits commerçants.



Sources : businessinsider.fr / larevuedestransitions.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)